Quand :
16 mars 2018 @ 20 h 30 min Europe/Paris Fuseau horaire
2018-03-16T20:30:00+01:00
2018-03-16T20:45:00+01:00
Où :
CHARTRES
Théâtre de Poche
Coût :
10 € - 15 €
Contact :
Compagnie Théâtre en Pièces
02.37.33.02.10

  Logo Cie Retour d'UlysseLogo TEP-Chartres fond blanc

INVITE,

APRÈS UNE RÉSIDENCE AU THÉÂTRE DE POCHE

Cabaret dans le Ghetto Affiche

Cabaret dans le ghet­to”

Justine Wojtyniak

Justine Wojtyniak

d’après “Ce que je lisais aux morts”  de Wladyslaw Szlengel

adap­ta­tion et mise en scène Justine Wojtyniak

 

 

Cabaret dans le Ghetto est une adap­ta­tion pour la scène de la parole poé­tique du jeune  chan­son­nier et caba­ret­tiste du ghet­to de Varsovie Władysław Szlengel (1911–1943). Ce  jeune homme nous invite dans un monde paral­lèle à la ter­rible réa­li­té du ghet­to, et avec l’acharnement et l’irrévérence propre à la jeu­nesse, le poète invente et appelle à un art de pen­ser, et par ses spec­tacles, don­nés dans les cachettes du ghet­to de Varsovie, fait le pari de faire rire son audi­toire ! Cette audace et cette force de déri­sion inter­pellent aujourd’hui dans un monde où la véri­table vio­lence s’enfouit sous les appa­rences de la nor­ma­li­té d’un monde de plus en plus cloi­son­né. Sur scène trois inter­prètes en par­lé-chan­té-dan­sé pour ques­tion­ner l’endroit de résis­tance. C’est un caba­ret abs­trait et grin­çant, qu’ils inventent aujourd’hui sur une scène de théâtre.

 

 

Cabaret dans le Ghetto 1 [Photo Ania Winkler]

 

 

Interview de Justine Wojtyniak à la revue La Terrasse

Au-delà de l’idée de res­ti­tu­tion, je sou­haite que son geste de résis­tance et de révolte inter­roge notre manière de pen­ser et notre degré de liber­té aujourd’hui. En Pologne le poi­son du natio­na­lisme et les dérives anti­dé­mo­cra­tiques sont à l’œuvre et regar­der vers le pas­sé est riche d’enseignement. Comment inven­ter des formes de résis­tance col­lec­tives ? Le théâtre est-il un endroit de résis­tance ? Pour nous sai­sir de ces ques­tions, j’actualise en quelque sorte la parole de Wladyslaw Szlengel, je fais entendre sa voix pour mettre en jeu ses réper­cus­sions dans notre époque.

 

Quelques avis sur la pièce

Célébration simple, bou­le­ver­sante, d’un moment ter­rible de l’his­toire de l’Europe. Musique, danse, rires, joies, rien de mor­bide dans ce spec­tacle. Un caba­ret peut par­ler gra­ve­ment de l’his­toire, tout en nous diver­tis­sant…” Armelle Heliot, Le Figaro

 

Un geste qua­si mira­cu­leux tour­né vers notre socié­té. Et aus­si une matière théâ­trale de haute valeur pour savoir com­ment aujourd’hui exer­cer sa liber­té. A voir d’urgence” Agnès Santi, La Terrasse

 

Cabaret dans le ghet­to consti­tue éga­le­ment un superbe objet théâ­tral, mêlant à ces textes éton­nants des musiques et cho­ré­gra­phies ori­gi­nales pour don­ner à entendre la voix libre de Wladyslaw Szlengel. Stefano Fogher, comé­dien musi­cien, et Gerry Quévreux, comé­dien dan­seur, incarnent les diverses facettes de Wladyslaw Szlengel et trans­mettent avec talent le mes­sage du poète : l’élégance, la poé­sie et l’intelligence sont des actes de résis­tance et triom­phe­ront de la bar­ba­rie.  Un superbe spec­tacle, néces­saire, pour ne jamais oublier.”  Ruth Martinez, Libre Théâtre

Cabaret dans le Ghetto 2
Cabaret dans le Ghetto 3
Cabaret dans le Ghetto 4