Quand :
22 août 2019 @ 18 h 30 min Europe/Paris Fuseau horaire
2019-08-22T18:30:00+02:00
2019-08-22T18:45:00+02:00
Où :
NOGENT-LE-ROTROU - Salle Simone-Signoret
15 avenue de la République
Coût :
Gratuit
Contact :
Mai Pourquoi
06.42.11.13.81

Sabine Rosnay

Sabine Rosnay

Lou Viel

Lou Viel

La soi­rée sera ani­mée par Sabine Rosnay et Lou Viel.

Leur mère et grand-mère est comme Andrée Chédid née en Egypte, leur père et grand-père est comme André Chédid poète, comme dans la famille Chédid, il existe dans leur famille une filia­tion poé­tique… Autant de rai­sons pour que Sabine Rosnay, diseuse de poèmes de la Compagnie Passages et Lou Viel, sa fille, qui revient tout juste d’Argentine où elle expé­ri­men­tait dif­fé­rentes formes de pra­tiques théâ­trales, acceptent pour cette 8ème sai­son de Poésie en été de plon­ger dans l’oeuvre de la poé­tesse et de par­ta­ger le résul­tat de leur chasse sous-marine avec le public de “Mai pour­quoi”…

Issue du Club des Poètes à Paris, Sabine Rosnay pro­page à sa manière l’hé­ri­tage poé­tique fami­lial à tra­vers des spec­tacles où la poé­sie dia­logue avec la musique (avec Jean-Jacques Ruhlmann, Patrick Hoarau, Christophe Leblond…), ou avec les ombres comme dans sa der­nière petite forme “Migrante est ma demeure” ins­pi­rée du poète fin­lan­dais, Nils-Aslak Valkeapää, de culture Same. Elle anime aus­si des ate­liers d’ex­pres­sion poé­tique pour tous les publics, en par­ti­cu­lier pour les plus éloi­gnés de la lit­té­ra­ture.

 

Plus d’in­for­ma­tions sur le site de Mai pour­quoi

Andrée Chedid [Éditions des femmes]

Andrée Chedid

Andrée Chedid est une femme de lettres et poé­tesse fran­çaise d’o­ri­gine liba­naise chré­tienne.

Elle est la mère du chan­teur Louis Chedid et de Michèle Chedid-Koltz, peintre, et la grand-mère du chan­teur Matthieu Chedid.

Andrée Chedid Rythmes [Couverture Visuel luparju.com]

Un recueil de poé­sie d’Andrée Chedid

Elle fait ses études dans des écoles fran­çaises, puis elle intègre l’Université amé­ri­caine du Caire. Elle apprend l’an­glais et per­fec­tionne son fran­çais. Elle rêve d’être dan­seuse. Elle se marie avec un méde­cin à 22 ans. En 1942, elle part vivre au Liban avec son mari. C’est en 1946 qu’elle s’ins­talle défi­ni­ti­ve­ment à Paris, où elle com­mence à publier ses recueils de poé­sie.

Son œuvre est un ques­tion­ne­ment conti­nuel sur la condi­tion humaine et les liens entre l’Homme et le monde. Andrée Chedid, dans toute son œuvre, célèbre la vie tant aimée, tout en ayant une vive conscience de sa pré­ca­ri­té. Elle encou­rage chaque homme à accep­ter l’al­té­ri­té. Son style, très tra­vaillé se carac­té­rise par sa flui­di­té. Elle évoque l’Orient avec une grande sen­sua­li­té pour mettre en avant ses par­fums. Elle s’at­tache aus­si à décrier la guerre au Liban.

Elle a reçu le Prix Goncourt de la poé­sie en 2002

Elle est décé­dée à Paris, le 06/02/2011.

[Informations Wikipedia]