Skip to content
Informer, partager, s'engager en Eure-&-Loir pour des alternatives ---- http://ensemble28.forum28.net
Adresse du site: http://ensemble28.forum28.net -- Pour contacter la rédaction : redaction@forum28.net L'ancien site reste accessible (non mis-à-jour) à l'adresse: http://ensemble.forum28.net

”Your Position” a été joué dans le Perche
Quelle est votre position ?

2018-01-20 Your Position Atelier-aux-Dos-Tournés Nogent-le-Rotrou Repas-partagé ATD-Quart-Monde

Le repas par­ta­gé au local d’ATD-Quart-Monde à Nogent-le-Rotrou

2018-01-20 Your Position Atelier-aux-Dos-Tournés Nogent-le-Rotrou Arsenal Nathan-Nicholovitch

N.Nicholovitch fait des mises au point avec Félix, l’é­clai­ra­giste des Buissonniers

Les 20 et 21 jan­vier, à Nogent-le-Rotrou et à Unverre, petit vil­lage du Perche euré­lien, une troupe de dix comé­diens et comé­diennes s’est pro­duite à la demande de trois asso­cia­tions : Autrement, Nogent-Terre-d’Accueil et ATD-Quart-Monde. Celles-ci inter­viennent pour amé­lio­rer l’accueil et les condi­tions de vie d’une tren­taine de per­sonnes deman­deuses d’asile ins­tal­lées à  Nogent, et d’individuels fra­gi­li­sés à la recherche de sta­bi­li­té et d’écoute à Unverre.

La pièce de théâtre Your Position était une occa­sion de faire appré­hen­der cette réa­li­té par des citoyens et citoyennes sou­hai­tant réflé­chir et échan­ger. La repré­sen­ta­tion a atti­ré 90 per­sonnes envi­ron dans chaque lieu, à la satis­fac­tion des orga­ni­sa­teurs. Des repas par­ta­gés ont réuni les comé­diens, les adhé­rents des asso­cia­tions, des spec­ta­teurs. Le pari n’était pas gagné d’avance quand on sait que ce sujet inter­roge et par­fois divise la popu­la­tion. Les pou­voirs publics cherchent, le plus sou­vent, à évi­ter un débat ouvert sur la ques­tion. Un pro­jet de loi du gou­ver­ne­ment vou­drait revoir les choix poli­tiques de la France dans un sens plus intru­sif (pour des contrôles dans les lieux d’hébergement d’urgence) et plus excluant, au point de rece­voir les cri­tiques de nom­breuses orga­ni­sa­tions natio­nales et du Défenseur des Droits, Jacques Toubon.

Une créa­tion en allers-retours

Les comé­diens de l’Atelier aux Dos Tournés venaient de Paris. Comme beau­coup de troupes théâ­trales, cet ate­lier, créé il y a dix ans, est com­po­sé d’amateurs et de pro­fes­sion­nels. Interrogé sur leur mode de fonc­tion­ne­ment, le met­teur en scène Nathan Nicholovitch nous a expli­qué : « Le jeu doit conti­nuel­le­ment enri­chir la mise en scène et inver­se­ment. Il y a peu de choses, d’i­dées pré­vues trop en amont, tout naît du pla­teau - de ce que l’on observe et res­sent à l’in­té­rieur et l’ex­té­rieur de la scène. Il y a de la place pour ce fonc­tion­ne­ment et cette parole-là, pour ce tra­vail en allers-retours. Le tra­vail se vit donc indi­vi­duel­le­ment et col­lec­ti­ve­ment à toutes les étapes. » [lire l’interview inté­grale]

Ainsi, l’écriture, paral­lè­le­ment au jeu, a-t-elle été prise en charge par chaque comé­dien avant que le met­teur en scène pro­pose à l’équipe une orga­ni­sa­tion en 12 tableaux.

2018-01-20 Your Position Atelier-aux-Dos-Tournés Nogent-le-Rotrou Débat

Le débat avec le public à l’Arsenal de Nogent-le-Rotrou

2018-01-21 Your Position Atelier-aux-Dos-Tournés Unverre Débat

Le débat avec le public à Unverre

Pas de pathos dans cette pièce bien que les émo­tions y aient une place impor­tante. Ce sont les sen­ti­ments pas tou­jours maî­tri­sés des pro­fes­sion­nels de l’accueil, ou ceux des migrants que l’on ima­gine quand ils ne trouvent pas les mots ou choi­sissent le silence, c’est la peur de l’autre qui peut gran­dir jusqu’à pro­duire une pen­sée déli­rante, c’est la tris­tesse de secou­ristes impuis­sants à sau­ver la vie des exi­lés, c’est l’impatience et la colère. C’est aus­si le plai­sir des enfants jouant entre les tentes et l’espoir qui ne dis­pa­raît pas.

« Étrangers et nos frères pour­tant » dit le poète

Mais l’identification du spec­ta­teur à une caté­go­rie de per­son­nages est sub­ti­le­ment per­tur­bée par une construc­tion qui alterne les points de vue et ali­mente la réflexion. Aux migrants et aux pro­fes­sion­nels qui doivent les orien­ter, il faut ajou­ter des habi­tants effrayés d’un vil­lage, des mili­tants des asso­cia­tions de soli­da­ri­té, des méde­cins, des uni­ver­si­taires qui ana­lysent le phé­no­mène migra­toire, une maire d’une grande ville ita­lienne… Et les spec­ta­teurs eux-mêmes sont embar­qués presque phy­si­que­ment dès le début du spec­tacle.

Musique, bande son, acces­soires réa­listes pour cer­tains tableaux col­lec­tifs, allées et venues de la salle à la scène, la varié­té de la scé­no­gra­phie révèle l’aspect col­lec­tif de l’écriture sans nuire à la cohé­rence de la pièce qui pro­gresse sans temps morts.

Très applau­dis, les comé­diens de l’Atelier aux dos tour­nés ont, lors de chaque repré­sen­ta­tion, répon­du aux ques­tions des spec­ta­teurs et sus­ci­té l’envie de les accueillir dans d’autres lieux du dépar­te­ment*.

M.C.

______

* Pour prendre contact avec la troupe adres­ser un cour­riel à resa.yourposition@gmail.com. Pour voir la vidéo de pré­sen­ta­tion, consul­tez notre page dédiée à la pièce.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Partagez ce contenu
Scroll To Top