Informer, partager, s'engager en Eure-&-Loir pour des alternatives ---- http://ensemble28.forum28.net
Adresse du site: http://ensemble28.forum28.net -- Pour contacter la rédaction : redaction@forum28.net L'ancien site reste accessible (non mis-à-jour) à l'adresse: http://ensemble.forum28.net

Belleville, Chinon, St-Laurent
Des terres, pas du nucléaire !

Appel du réseau Sortir du nucléaire à signer la péti­tion :

Des terres pas du nucléaire”

17 jan­vier 2019

Des terres... pas du nucléaire

 

À St Laurent-des-Eaux, ce sont des agri­cul­teurs qui ont reçu un cour­rier de la SAFER et qui ont mani­fes­té devant leur mai­rie, appre­nant que 116 ha étaient convoi­tés… À Belleville-sur Loire (18), même pro­cé­dure pour 140 ha… Pour le site de Chinon, c’est au hasard d’une réunion de la com­mis­sion dépar­te­men­tale de pré­ser­va­tion des espaces natu­rels, agri­coles et fores­tiers qu’une per­sonne apprend que 120 ha sont « blo­qués » pour EDF.

Les médias s’en sai­sissent : https://reporterre.net/Dans-le-Centre-EDF-cherche-mysterieusement-a-acheter-des-terrains puis http://www.leparisien.fr/economie/edf-prepare-le-terrain-pour-de-nouveaux-reacteurs-07–11-2018–7936878.php

On apprend ensuite qu’au Bugey (Ain), à Dampierre-en-Burly (Loiret), à Cattenom (Moselle)… il en va de même. Des ter­rains com­mu­naux sont aus­si appe­lés à être ven­dus ou échan­gés.

Jusqu’à un article paru dans Paris-Normandie qui évoque pas moins de 30 000 ha dans le viseur d’EDF. Le délé­gué régio­nal nor­mand d’EDF allant jusqu’à dire qu’effectivement « C’est énorme ! » https://www.paris-normandie.fr/accueil/sur-la-cote-d-albatre-edf-lorgne-sur-des-terres-agricoles-IM14185049#

Là où le bât blesse, c’est que ces achats ne sont assu­jet­tis à aucun pro­jet clai­re­ment défi­ni à l’heure actuelle et peuvent lais­ser sup­po­ser un cer­tain nombre d’hypothèses. C’est pour­quoi des asso­cia­tions, concer­nées de près, tirent la son­nette d’alarme et ont rédi­gé cette péti­tion.

Toutes les asso­cia­tions et grou­pe­ments, ain­si que les citoyens qui œuvrent pour la défense et la pro­tec­tion des espaces agri­coles et natu­rels, pour la pro­mo­tion des éner­gies renou­ve­lables et contre l’hégémonie nucléaire sont invi­tés à la signer et à la faire cir­cu­ler le plus pos­sible !

 

Proposée par Sortir du nucléaire Berry-Giennois-Puisaye
En par­te­na­riat avec Association pour la Sauvegarde de la Vallée de la Moselle (ASVM), Cattenom Non Merci, Comité Stop Bure 41, Sortir Du Nucléaire 41, SDN Berry-Giennois-Puisaye, SDN Touraine, Sortons du nucléaire Moselle, ACIRAD-Centre…

Elle pren­dra fin le : 07 mars 2019

Retrouvez cet article sur le site Sortir du nucléaire

Texte de la pétition

 

 

Monsieur le Président de la République
Monsieur le Premier Ministre
Monsieur le Ministre de la tran­si­tion éco­lo­gique
Mesdames, Messieurs les élus locaux

« Non à l’extension du nucléaire, oui à la pro­tec­tion des terres agri­coles »

Depuis plu­sieurs semaines et en toute dis­cré­tion, EDF a acquis et cherche à acqué­rir, par l’in­ter­mé­diaire des SAFER*, plu­sieurs mil­liers d’hectares de terres agri­coles  autour de la plu­part des cen­trales nucléaires fran­çaises : Belleville, Bugey, Cattenom, Chinon, Dampierre, Saint Laurent…

A ce jour, EDF reste très vague quant à ses inten­tions réelles mais une des hypo­thèses, la plus pro­bable, est sa volon­té d’anticiper la construc­tion de nou­veaux EPR*. On sait pour­tant que celui de Flamanville n’est tou­jours pas en ser­vice et s’avère être un échec tech­no­lo­gique dou­blé d’un gouffre finan­cier.

Outre des ter­rains com­mu­naux, les terres convoi­tées sont — pour la grande majo­ri­té d’entre elles —  des espaces agri­coles utiles et exploi­tés et donc à pro­té­ger. La plu­part sont, par ailleurs, situées en zone inon­dable.

Par la pré­sente péti­tion, nous dénon­çons la stra­té­gie du fait accom­pli adop­tée par EDF, qui, en acqué­rant du fon­cier, pour­suit sa fuite en avant avec des pro­jets nucléaires dan­ge­reux et pol­luants pour des mil­liers d’années. Nous affir­mons notre oppo­si­tion à toute exten­sion des sites nucléaires en France.
Nous deman­dons à ce que soit res­pec­té le droit des popu­la­tions rive­raines à vivre dans un envi­ron­ne­ment pré­ser­vé. Cette exi­gence vaut bien sûr pour les rive­rains des pays limi­trophes, Belgique, Luxembourg, Allemagne, Suisse enga­gés dans des poli­tiques qui tournent réso­lu­ment le dos à l’industrie nucléaire.
Nous deman­dons aux col­lec­ti­vi­tés locales de clas­ser en zone agri­cole pro­té­gée ou en zone natu­relle ces espaces afin de les pré­ser­ver de l’artificialisation des sols qui gagne du ter­rain depuis 40 ans.
Nous exi­geons que les SAFER reviennent à leurs mis­sions pre­mières, notam­ment l’ins­tal­la­tion de nou­veaux agri­cul­teurs.
Nous deman­dons au gou­ver­ne­ment fran­çais de déci­der que soient inves­ties dans les éner­gies renou­ve­lables, les sommes fara­mi­neuses dépen­sées actuel­le­ment pour le nucléaire.

* EPR : Evolutionary Power Reactor (il s’agit de réac­teur « dit » de troi­sième géné­ra­tion)
* SAFER : Sociétés d’aménagement fon­cier et d’établissement rural

Premiers signa­taires : 

Association pour la Sauvegarde de la Vallée de la Moselle (ASVM), Cattenom Non Merci, Comité Stop Bure 41, Sortir Du Nucléaire 41, SDN Berry-Giennois-Puisaye, SDN Touraine, Sortons du nucléaire Moselle, ACIRAD-Centre…

Signez la péti­tion en cli­quant ici

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Partagez ce contenu