Skip to content
Informer, partager, s'engager en Eure-&-Loir pour des alternatives ---- http://ensemble28.forum28.net
Adresse du site: http://ensemble28.forum28.net -- Pour contacter la rédaction : redaction@forum28.net L'ancien site reste accessible (non mis-à-jour) à l'adresse: http://ensemble.forum28.net

Les retraités d’E-&-L
ont porté les pétitions à Paris

Le prin­temps des retrai­té-e‑s”, période d’ac­tion  et de dif­fu­sion de la carte péti­tion au Président Macron, débu­té par la jour­née natio­nale du 11 avril avec mani­fes­ta­tion à Chartres, s’est ache­vée le 20 Juin. L’intersyndicale  d’Eure-et-Loir com­prend: CFE-CGC, CGT, FO, FSU Solidaires (LSR main­tien un contact). Au plan natio­nal, dans le groupe des neuf s’a­joutent: CFTC, FCR, Ensemble & Solidaires.

 

Une délé­ga­tion de 6 per­sonnes s’est ren­due à Paris où des délé­ga­tions dépar­te­men­tales avaient ren­dez-vous pour aller remettre les cartes au Président Macron.

Avant le départ, un ren­dez-vous avec la presse à la gare de Chartres a ras­sem­blé une ving­taine de per­sonnes qui se sont jointes pour appuyer les reven­di­ca­tions. Seul l’Écho était pré­sent.

 

Proportionnellement, ce ras­sem­ble­ment char­train est plus fort que la pré­sence à Paris, Place Saint Augustin, de 250 per­sonnes pour un ras­sem­ble­ment inter­dé­par­te­men­tal ! On peut le déplo­rer mais il est vrai que cette fin de semestre est très char­gée, beau­coup de pré­oc­cu­pa­tions cumu­lées, de fatigue (et peut être de décou­ra­ge­ment) avec l’es­ca­lade des contres réformes de ce gou­ver­ne­ment.

Sur place, une mani­fes­ta­tion un peu bon enfant et, disons le, avec un cer­tain manque de déter­mi­na­tion. On note­ra au final que le ras­sem­ble­ment des délé­gués n’a pas pris la déci­sion de se por­ter mas­si­ve­ment  en direc­tion de l’Elysée tout proche !

L’annonce avait déjà été faite que Macron ne rece­vrait pas la délé­ga­tion, on s’en serait dou­té ! 5 per­sonnes seule­ment sont auto­ri­sées à dépo­ser les colis de péti­tions,  annoncent les porte-paroles du groupe des neuf. Puis, chaque orga­ni­sa­tion s’est expri­mée sou­li­gnant que les retrai­té-e‑s ont obte­nu des reculs de Macron (annu­la­tion de la hausse de la CSG pour les pen­sions infé­rieures à 2 000 €, indexa­tion sur l’inflation mais seule­ment en 2019 pour les moins de 2 000 €, en 2020 pour les autres) dans le cadre d’une très belle action qui  à su mobi­li­ser des mil­liers de per­sonnes pen­dant les trois mois de ce prin­temps et per­mis de récol­ter plus de 200 000 péti­tions et d’envoyer des mil­liers de cour­riers aux élus com­mu­naux. Mais les avan­cées sont insuf­fi­santes. Les reven­di­ca­tions demeurent inchan­gées :

  • Annulation de la hausse de la CSG pour tous
  • Retour à l’in­dexa­tion des pen­sions sur les salaires.

Il faut conti­nuer à résis­ter à la casse d’un pan de la pro­tec­tion sociale qui pré­fi­gure l’objectif du pro­jet de réforme sys­té­mique des retraites visant à dimi­nuer méca­ni­que­ment les pen­sions. Nouvelle alerte, il se pro­file même que soit sou­mis au Parlement un allon­ge­ment de la durée du tra­vail sous le biais d’un « âge pivot » (64 ans ?) en deçà duquel des décotes dras­tiques dis­sua­de­raient de par­tir à 62 ans, mal­gré une car­rière com­plète !

Malgré une par­ti­ci­pa­tion trop modeste, ce fut une belle action. La lutte conti­nue !

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Partagez ce contenu
Scroll To Top