Chartres 11-12-2019 Rassemblement Monument Droits de l'Homme 2Un ras­sem­ble­ment de plus de cent per­sonnes s’est tenu mer­cre­di 11 décembre à 17 h. devant le monu­ment aux Droits de l’Homme et du Citoyen à Chartres. Comme la pluie était de la par­tie, il a été déci­dé de tenir une assem­blée à l’abri du kiosque à musique sur la Butte des Charbonniers. Sur le par­cours quelques « Retraite à points, retraite en moins » ont été lan­cé au méga­phone.

Une fois ins­tal­lés en cercle sous le kiosque l’assemblée a d’abord évo­qué  les annonces faites par le pre­mier ministre le midi même.  L’accord s’est rapi­de­ment fait pour esti­mer qu’il n’y avait qua­si­ment rien de nou­veau mais une concré­ti­sa­tion de régres­sions : recul de fait de l’âge de départ à 64 ans, volon­té de divi­ser en ciblant les plus jeunes (nés à par­tir de 1975), enfu­mage avec la retraite à 85% mini­mum du SMIC… SMIC avec quoi, aujourd’hui, on ne peut déjà pas vivre décem­ment…

Blocage du dépôt de bus

Un lycéen membre d’un conseil muni­ci­pal des jeunes indique qu’en février, il sera le porte-parole de la jeu­nesse contre ce pro­jet de retraite à l’Assemblée natio­nale.

Un repré­sen­tant des che­mi­nots CGT de Chartres indique que la grève a été recon­duite et relate l’action menée le matin au dépôt Filibus de Lucé avec la par­ti­ci­pa­tion de Gilets Jaunes. Pendant deux heures et jusqu’à 8 h. 30, les bus urbains ont été blo­qués. Il appelle à des actions com­munes avec, par exemple, les ensei­gnants et demande à la CFDT qui affirme que Philippe « a dépas­sé la ligne rouge » de rejoindre la lutte. Il pré­cise que pour le ren­dez-vous de jeu­di 11 h. devant la Préfecture, les che­mi­nots ont dis­tri­bué des tracts au res­tau­rant de la Cité admi­nis­tra­tive. Il pré­cise qu’une AG che­mi­note, ouverte à tous, aura lieu ce jeu­di à 10 h. dans le hall de la Gare.

Un ensei­gnant insiste sur la liai­son entre niveau des retraites futures et pou­voir d’achat des salaires et sou­haite une action en direc­tion des sala­riés des entre­prises. Il est déci­dé qu’un groupe va tra­vailler sur un tract à dis­tri­buer dans le sec­teur de la rue Edmond-Poillot.

Chartres 11-12-2019 Rassemblement Monument Droits de l'Homme 1Un autre ensei­gnant, de  SUD-Éducation, pro­pose aus­si un tract pour infor­mer les lycéens qui sont très peu au cou­rant du pro­jet. Une pro­fes­seure de lycée affirme que les vio­lences poli­cières font peur aux lycéens. Il est déci­dé de faire une dis­tri­bu­tion le len­de­main aux portes d’au moins un lycée.

Tractages vers les entre­prises et les lycées

Benoît Le Cam, Gilet Jaune de Chartres, remer­cie l’Intersyndicale de lui don­ner la parole, mal­gré les petits désac­cords du pas­sé. S’adressant à l’assemblée, il dit : « Que vous soyez du public ou du pri­vé, on vous sou­tient. »  « Dans les entre­prises, plus ça va, plus on char­bonne, moins on reçoit, les salaires sont pas bons. »

Rémy Delépine des Hospitaliers CGT de Chartres annonce que son syn­di­cat et FO ont dépo­sé un pré­avis de grève et qu’une AG aura lieu, ce jeu­di, dans le hall de Louis-Pasteur, là aus­si ouverte à tous, à 14 h. 45. Il évoque la jour­née du 17 décembre appe­lée par la coor­di­na­tion Inter-Urgences rejointe par les syn­di­cats.

Une nou­velle assem­blée est déci­dée au kiosque pour jeu­di à 17h.

 

Suivez notre fil d’in­fo sur la lutte pour des retraites soli­daires en Eure-&-Loir