Dans un com­mu­ni­qué, la CGT PTT 28 pointe la res­pon­sa­bi­li­té de la Poste dans les manques à la sécu­ri­té des usa­gers et des agents et de leurs familles et cri­tique l’a­ban­don des quar­tiers popu­laires au béné­fice du centre-ville à Chartres.

Voir aus­si la demande de confi­ne­ment des agents de Gellainville et de Chartres en date du 2 avril.

 

Cliquez sur le docu­ment pour télé­char­ger le PDF