La fin du confi­ne­ment annon­cée par le Président de la République lors de son inter­ven­tion télé­vi­sée (13 avril) pour le 11 mai ne cesse de poser d’immenses pro­blèmes car elle fait craindre, si elle n’est pas effec­tuée dans des condi­tions sani­taires dras­tiques, une reprise des conta­mi­na­tions.

L’Éducation natio­nale est un sec­teur par­ti­cu­liè­re­ment sen­sible dans la mesure où les enfants et les jeunes semblent être des vec­teurs favo­rables au Covid-19 alors qu’ils sont la plu­part du temps, même s’ils contractent la mala­die, asymp­to­ma­tiques.

C’est pour­quoi les syn­di­cats et les asso­cia­tions de parents d’élèves se sont rapi­de­ment mani­fes­tés et oppo­sés à la réou­ver­ture bru­tale des écoles et éta­blis­se­ments le 11 mai. Ils ont exi­gé qu’aucune reprise ne se fasse si les condi­tions de pro­tec­tion des enfants et des per­son­nels (dis­tan­cia­tion sociale, masques en nombre, savon, gel hydro­al­coo­lique, dés­in­fec­tion des locaux…) ne sont pas réunies. Afin d’éviter les dis­pa­ri­tés entre régions, dépar­te­ments, com­munes, voire entre écoles d’une même com­mune, ils ont récla­mé un pro­to­cole natio­nal de réou­ver­ture.

Où en est-on, aujourd’hui, en Eure-&-Loir ?

Un CDEN (1) s’est tenu le 5 mai où il a été indi­qué par la DASEN (2) que la reprise pour­ra avoir lieu le 12, le 14 voire le 18 mai dans les écoles, et au plus tôt le 18 mai pour l’accueil des élèves dans les col­lèges.

Nous publions le compte-ren­du que fait la FSU 28 de ce conseil et la décla­ra­tion com­mune de la FSU 28 et de la FCPE 28 (3) ain­si que la posi­tion de trois syn­di­cats qui se pro­noncent pour le report de la ren­trée en sep­tembre : une lettre à de la FNEC-FP-FO 28 (4) à la Préfète d’Eure-&-Loir, une lettre de SUD-Éducation 28 à la Rectrice, un com­mu­ni­qué com­mun SUD-Éducation-28 et CGT-Éduc’action 28 (qui ne sont pas repré­sen­tés au CDEN).

_________

  1. Conseil dépar­te­men­tal de l’Éducation natio­nale où siègent à pari­té repré­sen­tants du dépar­te­ment, des parents d’élèves et des ensei­gnants sous la pré­si­dence de la Préfète.
  2. Directrice dépar­te­men­tale de l’Éducation natio­nale.
  3. Fédération des Conseils de Parents d’Élèves, l’une des deux prin­ci­pales fédé­ra­tions de parents avec la PEEP (Parents d’élèves de l’Enseignement public).
  4. La Fédération natio­nale de l’en­sei­gne­ment, de la culture et de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle regroupe les syn­di­cats Force ouvrière des per­son­nels de l’Éducation natio­nale, de la Culture et de la Recherche.

 

Cliquez sur les docu­ments pour télé­char­ger les PDF cor­res­pon­dants