Un nou­vel appel a vu le jour le 13 mai qui affirme : “Dès main­te­nant, il s’agit d’éviter le pire et de pré­pa­rer l’avenir. La répa­ra­tion des dégâts annon­cés, la défense des liber­tés, l’obligation de pré­pa­rer une socié­té rési­liente néces­sitent de fortes dyna­miques col­lec­tives. La crise confirme l’urgence radi­cale des grandes tran­si­tions. De cette impé­rieuse néces­si­té, fai­sons naître une espé­rance. Nous ne sommes pas condam­nés à subir !” Il conclut : “Pour être à ce ren­dez-vous de notre Histoire, nous pro­po­sons qu’un grand évé­ne­ment, une « conven­tion du monde com­mun », réunisse dans les pro­chains mois toutes les éner­gies dis­po­nibles, les citoyennes et citoyens épris de pro­fonds chan­ge­ments, les for­ma­tions poli­tiques, les forces asso­cia­tives, les ini­tia­tives que portent syn­di­cats et ONG. C’est une pre­mière étape cru­ciale et atten­due pour une alter­na­tive démo­cra­tique, éco­lo­gique et sociale.”

On peut appor­ter son sou­tien à cette demande en signant sur le site de l’Initiative com­mune à l’on­glet péti­tion (en bas de colonne).

 

Pour télé­char­ger le PDF de l’ap­pel, cli­quez sur le docu­ment