Chartres 02-12-2019 CinéParadis Agent-Orange Tran To Nga

Tran To Nga signant son livre le 2 décembre à Chartres

Tran To Nga était venue à Chartres le 2 décembre der­nier, à l’in­vi­ta­tion de l’Association d’Amitié fran­co-viet­na­mienne d’Eure-et-Loir (AAFV-28), pour pré­sen­ter aux Enfants du Paradis le film Agent Orange, une bombe à retar­de­ment”. Elle avait à cette occa­sion dia­lo­gué avec les spec­ta­teurs et don­né de nom­breuses expli­ca­tions sur les consé­quences de l’agent orange déver­sé par l’a­via­tion amé­ri­caine sur son pays, consé­quences sur la nature et sur les per­sonnes. Elle avait aus­si expli­qué le pro­cès qu’elle avait enga­gé en France contre les firmes amé­ri­caines qui ont pro­duit ce poi­son (Monsanto, Dow Chemical…). Après des années de pro­cé­dure, le pro­cès s’ouvre enfin, c’est le moment de sou­te­nir Nga* comme le pro­pose l’AAFV-28, par son inter­mé­diaire :

Pour s’as­so­cier à l’ap­pel : aafv.eureetloir@orange.fr ou

Comité Eure et Loir de l’AAFV :  14 rue du Voisin   28150 Les-Villages-Vovéens

_______

*  Prononcer Nia.

SOUTIEN à TRAN TO NGA

 

La guerre du Vietnam aura été la plus grande guerre chi­mique de tous les temps. 80 mil­lions de tonnes de pro­duits chi­miques ont été déver­sés sur le pays, dont l’Agent Orange-Dioxine, pro­dui­sant une catas­trophe envi­ron­ne­men­tale et humaine puisque le poi­son conti­nue de se dif­fu­ser et se trans­met, depuis, de géné­ra­tions en géné­ra­tions, avec les han­di­caps comme seuls héri­tages.

 

 Depuis bien­tôt 12 ans Tran To Nga a enga­gé une pro­cé­dure contre les 18 firmes amé­ri­caines impli­quées, dont Monsanto. Jusqu’à pré­sent elles se sont refu­sées à la moindre répa­ra­tion, mul­ti­pliant par leurs nom­breux avo­cats inter­po­sés des obs­truc­tions indignes.

 

Le pro­cès est enfin fixé au 12 octobre 2020.

 

Le Comité d’Eure et Loir de l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne entend que jus­tice lui soit enfin ren­due et, au-delà de son cas par­ti­cu­lier, à toutes les vic­times viet­na­miennes de ce qui n’est rien d’autre qu’un crime contre l’Humanité. Les pro­fi­teurs de cette guerre colo­niale, illé­gi­time, doivent être recon­nus comme tels.

 

Le Comité d’Eure et Loir sou­tient la juste cause d’une grande dame, d’une résis­tante, digne, qui au-delà des vic­times, défend les valeurs de notre propre huma­ni­té.

 

 

Logo Association d'Amitié Franco-VietnamienneLe Comité d’Eure et Loir de l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne