Il y a beau­coup d’impréparation dans la ges­tion gou­ver­ne­men­tale de cette pan­dé­mie, qui découle de la volon­té poli­tique de… ne pas chan­ger sa doc­trine libé­rale mal­gré cet évé­ne­ment non pré­vu, durable et qui bou­le­verse les condi­tions même d’ap­pli­ca­tion du libé­ra­lisme. L’État est obli­gé de sem­bler pro­té­ger la san­té des Français mais en même temps il veut main­te­nir le libé­ra­lisme éco­no­mique qui vise l’enrichissement et non le bien commun.

Dreux 16-06-2020 Manifestation Soignants Santé 02

Manifestation de soi­gants à l’hô­pi­tal de Dreux (16–06-2020)

Ainsi la règle choi­sie pour cette 2ème vague c’est de libé­rer les parents d’élèves pour qu’ils aillent au tra­vail ou télé­tra­vaillent dans le calme. Cela c’est cohé­rent avec la nature du pou­voir mais ce choix n’est pas le même que celui du prin­temps, et on ne voit pas en quoi il est plus opé­rant face au virus, les lieux de tra­vail et l’é­cole étant les milieux les plus exposés !

Dans le domaine de la SANTÉ : par­tant d’un état per­ma­nent de réduc­tions et sup­pres­sions de postes (à l’hôpital, en EHPAD, pour les aides à la per­sonne, chez les infirmier·e·s), de pénu­rie de méde­cins de ville, le gou­ver­ne­ment n’a pas vou­lu inver­ser radi­ca­le­ment ses choix comme il aurait fal­lu le faire.

Il aurait fal­lu : ces­ser les sup­pres­sions de lits, recru­ter et for­mer pen­dant l’été ; per­mettre de vrais repos aux per­son­nels hos­pi­ta­liers ; per­mettre des reprises d’entreprises par les sala­riés qui le deman­daient pour la fabri­ca­tion d’appareils médi­caux – res­pi­ra­teurs — bou­teilles de gaz – masques — ; il fau­drait des masques gra­tuits pour s’assurer d’un usage cor­rect et pour les familles pré­caires, de plus en plus nom­breuses. Et consul­ter les citoyen·ne·s. C’est ce que devra faire un état social !

Dans l’ÉDUCATION NATIONALE c’est la même chose : pas de consul­ta­tion des parents, ils reçoivent des pages de consignes et des contre-ordres. Bien peu de pro­tec­tion des per­son­nels. Effets sur les élèves et leurs familles non maî­tri­sés. Ministre qui ne consulte pas, qui s’entête puis recule…un peu, dans les lycées.

Chartres 10-11-2020 Rassemblement Grève sanitaire [Une]

Chartres (10–11-2020) Rassemblement d’en­sei­gnants lors de la grève sanitaire

Il fal­lait per­mettre aux écoles de res­ter ouvertes À CONDITION d’investir, dès le prin­temps, en locaux, RECRUTER des ensei­gnants et des per­son­nels, mettre en place des sys­tèmes de renou­vel­le­ment d’air, faire des TRAVAUX dans les réfec­toires, les toi­lettes, etc. Et écou­ter les pro­fes­sion­nels et les parents. C’est ce que devra faire un état social !

 

LA QUESTION DE LA DÉMOCRATIE devient cen­trale : pour impo­ser d’autres choix il faut se faire entendre !

L’ÉTAT DE DROIT A ÉTÉ MIS EN QUARANTAINE : le CONSEIL DE DÉFENSE prend les déci­sions, l’Assemblée Nationale devient une chambre d’enregistrement des déci­sions gou­ver­ne­men­tales. Pour les condi­tions du tra­vail sala­rié, la règle est l’exception.

 L’État de droit, les liber­tés indi­vi­duelles et col­lec­tives, la vita­li­té démo­cra­tique doivent être sau­vés dès aujourd’hui et pour le monde de demain. Le glis­se­ment auto­ri­taire de notre régime poli­tique est inquié­tant. Quant au défi cli­ma­tique, il semble être au fond du puits.