FO-28 met en garde : « Aujourd’hui plu­sieurs entre­prises envi­sagent de redé­mar­rer leurs acti­vi­tés, déjà des CSE (Comité Social Economique) sont pro­gram­més pour dis­cu­ter des condi­tions de reprise. Attention, par le biais de ces « réunions », les employeurs tentent de se cou­vrir en asso­ciant les repré­sen­tants du per­son­nel à la déci­sion d’ouverture.”

Lire la suite

La crise sani­taire vient mettre à nu l’absurdité d’un sys­tème où pour le pro­fit de grandes mul­ti­na­tio­nales, les médi­ca­ments et les pro­duits de san­té essen­tiels sont fabri­qués et trans­por­tés aux 4 coins de la pla­nète au mépris de la sou­ve­rai­ne­té sani­taire. La com­mis­sion Santé d’Ensemble! pro­pose des pistes d’a­na­lyse et des pers­pec­tives, à débattre, pour chan­ger les choses.

Lire la suite

Ce 2 avril, l’ARS Centre-Val de Loire annonce 1759 cas confir­més dans la région, 85 décès dont 146 hos­pi­ta­li­sés en Eure-et-Loir, 18 per­sonnes décé­dées. Le gou­ver­ne­ment a pris des déci­sions tar­dives et par­fois inco­hé­rentes : une demande de confi­ne­ment extrême pour les citoyens et l’ac­ti­vi­té main­te­nue de toutes sortes d’en­tre­prises…

Lire la suite

Pascal Hubert de la direc­tion dépar­te­men­tale du PCF pré­cise le sens de la décla­ra­tion que nous publions : “Le PCF Eure et Loir veut par­ler et agir sans polé­mique indé­cente, mais sans attendre la fin de la crise pour que les réponses sani­taires du pays soient à la hau­teur et que sans retard soient tirées les consé­quences sociales, éco­no­miques et finan­cières, poli­tiques et démo­cra­tiques de cette crise d’exception.”

Lire la suite

Dans un tract-inter­net, deux syn­di­cats CGT d’Eure-et-Loir et Solidaires-28 dénoncent le gou­ver­ne­ment qui uti­lise l’état d’urgence sani­taire pour conti­nuer à déman­te­ler le Code du Travail et les Droits de la Fonction publique. Ils appellent à pré­pa­rer « l’Après » en pro­po­sant des poli­tiques de rup­ture avec le capi­ta­lisme.

Lire la suite

[Du site reporterre.net]

À l’heure où le géné­ral Lizurey, désor­mais élu muni­ci­pal de Chartres, devient assis­tant d’Édouard Philippe pour le Covid-19, et que l’Écho répu­bli­cain lui consacre un por­trait sou­riant, il n’est pas inutile de scru­ter sa bio­gra­phie comme l’a fait Reporterre…

Lire la suite

[Du site clementine-autain.fr]

Hier, la jour­née fut sinistre. Elle a com­men­cé au son des 25 ordon­nances du gou­ver­ne­ment. Du jamais vu depuis 1958, en pleine guerre d’Algérie. Elle s’est ter­mi­née au son lugubre d’un pré­sident de la République qui se met en scène comme un chef de guerre…

Lire la suite

[Du site regards.fr]

Ce qui taraude le gou­ver­ne­ment et, au-delà de lui, ceux qui gou­vernent l’économie, ce n’est pas sim­ple­ment de sau­ver les capa­ci­tés du pays de pro­duire et de répar­tir les biens et les ser­vices répon­dant aux besoins humains. C’est de sau­ver l’économie capi­ta­liste et finan­cia­ri­sée qui nous régente.

Lire la suite

[Du site mediapart.fr]

La crise sani­taire met en évi­dence l’insoutenabilité de la tra­jec­toire emprun­tée par nos socié­tés domi­née par le capi­ta­lisme néo­li­bé­ral et pro­duc­ti­viste. Face à cette crise, je jour d’après res­sem­ble­ra-t-il au jour d’avant ?

Lire la suite

[Du site mediapart.fr]

Pour Pierre Dardot et Christian Laval — auteurs de « Commun. Essai sur la révo­lu­tion au XXIe siècle » — la pan­dé­mie du Covid 19 met à l’épreuve la capa­ci­té des orga­ni­sa­tions poli­tiques et éco­no­miques à faire face. « Ce que nous vivons laisse entre­voir ce qui, avec le chan­ge­ment cli­ma­tique, attend l’humanité dans quelques décen­nies si la struc­ture éco­no­mique et poli­tique du monde ne change pas. »

Lire la suite

Cette crise est l’occasion de réaf­fir­mer l’importance de nos ser­vices publics dans leur rôle d’amortisseur des effets des crises, qu’elles soient éco­no­miques, éco­lo­giques ou sani­taires. L’occasion de réaf­fir­mer qu’ils sont, non pas un coût pour la socié­té, mais d’abord une richesse, un inves­tis­se­ment et un outil per­ma­nent de soli­da­ri­té.”

Lire la suite

[Du site mediapart.fr]

Jamais, depuis 1945, le monde n’avait connu une situa­tion aus­si chao­tique et instable dans un enche­vê­tre­ment de crises aus­si diverses que majeures. L’épidémie du coro­na­vi­rus est un bon indi­ca­teur des fra­gi­li­tés de la situa­tion inter­na­tio­nale et des ten­dances poten­tielles qu’elle révèle.

Lire la suite