Calendrier

Juin
7
ven
Européennes / La France Insoumise / Réunion publique / Bd de l’Europe / Dreux / 7 juin / 18 h. 30 @ DREUX - Les Bâtes
Juin 7 @ 18 h 30 min

Pour les élections européennes, notre site annoncera tous les événements publics des listes se réclamant de la gauche et de l'écologie. Il suffit de nous faire parvenir les informations à redaction@forum28.net

 

Jérôme Lagrave LFICaravane de l'Union populaire
Réunion publique La France Insoumise

avec Jérôme Lagrave, député LFI

le vendredi 7 juin à 18 h. 30
DREUX - Les Bâtes - Boulevard de l'Europe

 

VISU-RS-PARCOURS-CARAVANE-POP-CENTRE

Juin
8
sam
La Tondue de Chartres et Robert Capa, destins croisés / Maison des associations / Gasville-Oisème / 8 juin / 14 h. @ GASVILLE-OISÈME - Maison des Associations
Juin 8 @ 14 h 00 min

La Tondue de Chartres et Robert Capa, destins croisés

 

Samedi 8 juin 2024, dans le cadre de la commémoration des quatre-vingts ans de la Libération en Eure-et-Loir, Gérard Leray fera une intervention historique sur la tondue de Chartres immortalisée par le photographe de guerre Robert Capa.

Maison des associations à Gasville-Oisème, à 14 heures. Entrée libre.

Leray_Gerard Docu Tondue [Affiche]

La laïcité : De quoi parlons-nous ? / par Gwénaëlle Calvès / Médiathèque / Châteaudun / 8 juin / 15 h. @ CHÂTEAUDUN - Médiathèque
Juin 8 @ 15 h 00 min

La laïcité en France, depuis la fin du XIXe siècle, fait l'objet de nombreuses interprétations.

 Gwénaële Calvès propose de l'aborder sous le prisme de quatre grands principes : la liberté de conscience qui serait « la clé de voûte de la construction laïque », la séparation du politique et du religieux, l'égalité « sans distinction de religion » et la neutralité confessionnelle des personnes publiques.

 Au sortir de la conférence, chacun pourra se forger sa propre opinion.

 Gwénaële Calvès est professeur de droit public à l'université de Cergy-Pontoise. Elle travaille sur le thème des discriminations, de la liberté d'expression et de la laïcité.

 

Laïcité, de quoi parlons-nous Calvès Châteaudun [Affiche]

Manifestation / Cessez-le-feu à Gaza / place des Épars / Chartres / 8 juin / 17 h. @ CHARTRES - Place des Épars
Juin 8 @ 17 h 00 min

Alors qu'Israël poursuit la destruction de la bande de Gaza et, sourd à toute demande de cessez-le-feu, continue de massacrer les civils, tuant indistinctement hommes, femmes et enfants, le Collectif départemental pour une pais juste et durable entre Palestiniens et Israéliens a décidé d'une nouvelle manifestation, cette fois à Chartres, après la manifestation de samedi dernier à Dreux.

Le syndicat Solidaires vient de rejoindre le Collectif rassemblé sur la base de son deuxième appel remontant à la fin mars.

Le fait nouveau dans la mobilisation départementale est la convergence  avec un appel de lycéens [affiche ci-dessous] émanant de divers établissements de l'agglomération chartraine. Un rassemblement avait été organisé le 30 mai devant le lycée Jehan-de-Beauce.

Soyons nombreux ce samedi pour montrer notre détermination à obtenir un cessez-le-feu et à voir s'engager un processus de négociation vers une solution pérenne à cette injustice faite au peuple palestinien depuis 75 ans.

 

Manifestation Cessez-le-feu Gaza Chartres 08-06-2024 [Affiche Lycéens]

Manifestation Cessez-le-feu Gaza Chartres 08-06-2024 [Affiche]

Faire front pour nos libertés / Meeting-Musique-Stands / place de la République / Paris / 8 juin / 18 h.
Juin 8 @ 18 h 00 min

Contre le musellement de voix engagées sur le conflit israélo-palestinien et face à la gravité des atteintes aux libertés publiques, un large collectif de personnalités, syndicats et d'associations (où l'on retrouve le Syndicat de la Magistrature, la LDH, le GISTI, la CGT ou encore le Planning familial) dénonce « une limitation inacceptable du pluralisme démocratique ».

Fête des Libertés Paris 8 juin 2024 [Affiche]

Contre une démocratie bâillonnée, défendons les libertés publiques

 

Ces derniers jours ont été marqués par une nette aggravation des atteintes à la liberté syndicale, aux libertés d'expression et de manifestation. L'accumulation convergente de divers moyens de répression et d'intimidation contre des acteurs du débat public, en raison de leur positionnement sur les termes du conflit israélo-palestinien, constitue une limitation inacceptable du pluralisme démocratique.
Après l'appel à interdiction systématique des « manifestations pro-palestiniennes » lancé par Gérald Darmanin à l'automne 2023, immédiatement recadré par le Conseil d'État, des centaines d'amendes et de nombreux placements en garde à vue ont été décidés, notamment à l'encontre de personnes racisées.
Les atteintes aux libertés ont désormais franchi de nouveaux caps : l'interdiction administrative - finalement suspendue - de la marche du 21 avril 2024 et l'interdiction par arrêté préfectoral, notamment pour risque de « trouble à l'ordre public » d'une conférence organisée par l'association Libre Palestine ».
À ces interdictions s'ajoutent les convocations par les services de police de l'une de ses intervenantes, par ailleurs candidate aux élections européennes ainsi que d'une présidente de groupe parlementaire, lesquelles interviennent après l'ouverture de plusieurs autres enquêtes judiciaires contre des militant•es, membres d'organisations syndicales (CGT, Solidaires, Sud Rail, Sud Aérien) et politiques pour des faits d'apologie du terrorisme.
Dans ce contexte, nous exprimons notre plus vive préoccupation devant des interprétations extensives et aléatoires du délit d'apologie du terrorisme et de la notion d' « ordre public », ayant pour objet ou pour effet d'intimider lourdement des militants associatifs, syndicaux ou politiques.
Nous tenons ainsi à alerter l'ensemble des acteurs institutionnels concernés, de même que l'opinion publique, quant à l'existence de mécanismes de procédures bâillons ayant pour conséquence, in fine, l'éviction de certain•es militant•es associatifs, syndicaux ou politiques du débat public.
L'accumulation de décisions de ce type de la part des autorités administratives, policières et judiciaires s'inscrit dans un mouvement plus large qui tend à réprimer des formes toujours plus diversifiées de contestation sociale ou politique. Ces tentatives d'intimidation se font au demeurant à l'aide d'outils juridiques toujours plus nombreux (interdictions de manifester, gardes-à-vue préventives, tentatives de dissolutions ou retraits d'agrément ou de subventions d'associations, etc.). Leur dévoiement est d'ailleurs dénoncé par l'ONU, le Conseil de l'Europe, le Défenseur des droits et les organisations de défense des droits humains.
Les moyens préventifs, coercitifs et répressifs ne doivent pas servir à orienter ou restreindre le débat public. Nous appelons l'ensemble des magistrat•es à redoubler de vigilance afin de ne pas réduire la justice à un outil de censure du débat démocratique, alors qu'elle est censée être le dernier rempart des libertés publiques et individuelles.
Nous réaffirmons son rôle fondamental de contrôle du respect des garanties prévues par le code de procédure pénale et par la Convention européenne des droits de l'Homme, spécifiquement lorsqu'il est fait recours à des mesures privatives de liberté telles que la garde-à-vue. Le principe d'interprétation stricte de la loi pénale commande aux magistrat•es de se prémunir contre toute interprétation extensive des textes d'incriminations de ces infractions.
Nous exprimons, par suite, notre attachement à une conception ouverte et équilibrée de la liberté d'expression et de contestation en démocratie, constitutionnellement protégées.

Premier·es signataires

Patrick Baudouin, président de la Ligue des droits de l'homme (LDH)
Sophie Binet, secrétaire générale de la Confédération Générale du Travail (CGT)
Fatima-Ezzahra Benomar, présidente de Coudes à Coudes
Murielle Guilbert, déléguée générale d'Union syndicale Solidaires
Judith Krivine, présidente du Syndicat des avocats de France (SAF)
Kim Reuflet, présidente du Syndicat de la magistrature (SM)
Benoit Teste, secrétaire général de la Fédération Syndicale Unitaire (FSU)
Marie-Pierre Vieu-Martin, co-présidente de la Fondation Copernic
Youlie Yamamoto, porte-parole d'Attac France.

Rejoint·e·s par

Arié Alimi, avocat et auteur
Amal Bentounsi, Collectif marche du 21 avril
Farid Bennaï, militant Front uni, des immigration et des quartiers populaires
Wiam Berhouma, militante anti-raciste, maire adjointe de Noisy-le-Sec
Claire Bornais secrétaire national de la FSU
Svadphaiphane Boulomsouk, artiste
Youcef Brakni, membre de l'Assemblée des quartiers populaires
Aliti Burhan, AIR
Claude Calame, historien EHESS, Paris, membre Conseil Scientifique d'ATTAC et LDH
Laurence de Cock, essayiste et historienne
Mouhieddine Cherbib, comité pour le respect des libertés et des droits de l'homme en Tunisie
Vanessa Codaccioni, professeure des universités
Laurence Cohen, ancienne sénatrice
David Dufresne, écrivain, réalisateur, Au poste
Françoise Davis, réalisatrice
Nacer El Idrissi, Association des Travailleurs Maghrébins de France
Jean-Baptiste Eyraud, Droit au logement (DAL)
Delahaye Gérard, Fondation Copernic
Michelle Guerci, journaliste, militante féministe antiraciste
Magi Irving, Le Média
Pierre Jacquemain, journaliste
Raphaël Kempf, avocat
Pierre Khalfa, économiste, Fondation Copernic
Fadi Kassem, Pôle de Renaissance communiste en France
Lisa Lap, Le Média
Léna Lazare, membre des Soulèvements de la terre
Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire
Claire Le Strat, politiste, CoudeS à CoudeS
Carlos Lopez, membre du CDFN de la FSU
Frédéric Lordon, philosophe et économiste
Caroline Mecary, Fondation Copernic
Jean Malifaud, Fondation Copernic
Christian Martinez Perez, CGT, sociologue
Bertrand Mertz, avocat
Ugo Palheta, MCF à l'Université de Lille
Lisa Noyal, journaliste indépendante
Dominique Paturel, PEPS
Willy Pelletier, sociologue
Pablo Pillaud-Vivien, Regards
Edwy Plenel, journaliste (Mediapart)
Juliette Polya-Somogyi, co-fondatrice de ODED 32 (Observatoire des Extrêmes Droites (Gers)
Raymonde Poncet, EÉLV Les Écologistes
Lorraine Questiaux, avocate
Lana Sadeq, Forum Palestine Citoyenneté
Éléonore Schmitt, Union étudiante
Laurent Sorel, conseiller de Paris FI
Karel Talali, Union Étudiante
Stéphane Tassel, secrétaire national FSU
Anne Tuaillon, présidente de l'AFPS
Louis Weber, Les Editions du Croquant
Pedro Vianna, poète, homme de théâtre.

Soutenu·e·s par

Syndicats

CGT Interieur-Police
Fédération Syndicale Étudiante (FSE)
Union syndicale de la psychiatrie (USP)
Union syndicale des étudiants de France (UNEF)
Union Syndicale Lycéenne
Union étudiante
Syndicat National des Personnels de l'Education et du Social, SNPES-PJJ/FSU
Syndicat national de l'enseignement supérieur, SNESUP-FSU.

Associations et collectifs

Action Justice Climat Paris
Assemblée Citoyenne des Originaires de Turquie (ACORT)
Association des Marocains de France (AMF)
Association féministe Apel-Égalité
Association France Palestine Solidarité (AFPS)
Collectif marche du 21 avril
Comité de soutien à Hanane Ameqrane
Coordination des comités de défense des quartiers populaires
Collectif national pour les droits des femmes (CNDF)
Droit au logement (DAL)
Emmaus Roya
Embrase le monde
Femmes Egalité
Generation.s 46
Greenpeace
Groupe d'information et de soutien des immigré·es (GISTI)
Institut de recherche de la FSU (IR-FSU)
Les Effronté·es
Fédération des Associations de Solidarité avec Tou-te-s les Immigré-e-s -FASTI
La Cimade
Le mouvement de la paix
Le Planning familial
Le Paria La Relève Féministe
Marche féministe antiraciste
Mouvement contre le Racisme et pour l'Amitié entre les Peuples (MRAP)
Nos Révolutions
Pôle de Renaissance communiste en France
Réseau d'Actions contre l'Antisémitisme et tous les Racismes (RAAR)
Roya citoyenne
Riposte Alimentaire
Vivre Ensemble Solidaires en Métropole Tourangelle (VESEMT 37)
RED Jeunes
Union juive française pour la paix (UJFP)
Utopia 56.

Organisations politiques

Ensemble!
La France insoumise (LFI)
Le Parti socialiste (PS)
Les Écologistes
Gauche écosocialiste (GES)
Gauche démocratique et sociale (GDS)
Parti communiste français (PCF)
Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF)
Parti de Gauche (PG)
Parti Ouvrier Indépendant (POI)
Pour une Ecologie Populaire et Sociale (PEPS)
Révolution Écologique pour le Vivant (REV)
Nouveau parti anticapitaliste (NPA)
Union Communiste Libertaire (UCL).

Juin
12
mer
Faisons front contre l’extrême-droite et ses haines ! / Rassemblement / Place des Épars / Chartres / 12 juin / 17 h. 30 @ CHARTRES - Place des Épars
Juin 12 @ 17 h 30 min
Juin
15
sam
Faire front contre l’extrême droite / Manifestation / place des Épars / Chartres / 15 juin / 15 h. @ CHARTRES - Place des Épars
Juin 15 @ 15 h 00 min

Voici l'appel départemental intersyndical à manifester ce samedi 15 juin.

Une urgence : battre l'extrême-droite et exiger la satisfaction de nos revendications sociales… car les deux vont de pair :

  • l'extrême-droite est une imposture sociale
  • le refus des différents gouvernements d'entendre nos revendications sociales est le terreau de la montée de l'extrême-droite…

Appel Intersyndicale E&L Manif Intersyndicale Contre RN Chartres 15-06-2024

Juin
16
dim
Ni Macron Ni RN ! / Rassemblement / place Saint-Pol / Nogent-le-Rotrou / 16 juin / 18 h. @ NOGENT-LE-ROTROU - Place Saint-Pol
Juin 16 @ 18 h 00 min
Juin
17
lun
À mots couverts / Les Enfants du Paradis / Chartres / 17 juin / 19 h. 30 @ CHARTRES - Les Enfants du Paradis
Juin 17 @ 19 h 30 min

Logo lumineux Les Enfants du paradis

 

Les images du Rwanda d'aujourd'hui sont investies par les souvenirs des détenues. C'est l'histoire du génocide qui s'écrit à travers elles et nous aide à comprendre comment des femmes « ordinaires » ont rejoint les rangs des tueurs.

*

*

Biographie de la réalisatrice et du réalisateur

Alexandre Westphal, réalisateurAprès un cursus universitaire en philosophie et en sociologie, Alexandre Westphal étudie les métiers du documentaire en 2009 à l'université Paris 7. Il y fait la connaissance de Violaine Baraduc, avec laquelle il écrit et réalise À mots couverts, son premier long métrage documentaire. Travaillant par ailleurs comme monteur (fiction et documentaire), il a depuis réalisé deux films : : Ciriaco ou l'étroit chemin du retour et L'Écrivain et son double. Ses trois films témoignent de l'intérêt qu'il porte aux questions relatives à la mémoire, à l'histoire, aux assignations identitaires, et à la formalisation d'un récit.

Violaine Baraduc, réalisatrice

Docteure en anthropologie sociale et visuelle, Violaine Baraduc a consacré sa thèse à l'implication des femmes dans le génocide commis contre les Tutsi rwandais. Son travail se construit autour des mêmes thèmes et préoccupations qu'Alexandre. Elle avait réalisé son premier film sur une jeune burkinabè cherchant à s'émanciper des contraintes pesant sur les femmes nées dans des familles rurales et conservatrices en allant se faire engager comme bonnes dans les familles de la capitale, au risque de s'éloigner de leurs traditions et de leur identité ethnique, religieuse ou régionale (Ouaga, c'est pas forcé !).
Dans leurs projets respectifs, Alexandre et Violaine interrogent la mémoire et la multiplicité des récits possibles pour un seul et même événement. Mais deux thèmes se dégagent systématiquement : les transformations de la société observée et les ressources dont disposent leurs personnages ou interlocuteurs pour s'y adapter. Ils démarrent actuellement un nouveau film sur le retour des femmes génocidaires rwandaises à la communauté, provisoirement intitulé Les Voisines.

 

 

À mots couverts [affichette A3] V4

Juin
20
jeu
Manifestation contre l’extrême droite / Beffroi / Dreux / 20-06-2024 / 18 h. @ DREUX - au Beffroi
Juin 20 @ 18 h 00 min

L'Union locale CGT Dreux communique :

Face au péril de l'arrivée de l'extrême-droite, l'Union Locale CGT de Dreux appelle à participer massivement à la manifestation organisée ce jeudi 2 juin. Notre réaction doit être massive et à la hauteur des enjeux !

Dreux 20-06-2024 Manifestation CGT Contre l'extrême droite [Visuel]

 

Manifestations CGT Contre l'extrême droite [Visuel]

Juin
21
ven
Non à l’autoroute A154 / A120 ! — Fête de la Musique / Le Boullay-Mivoye / 21 juin / à partir de 17 h. @ LE BOULLAY-MIVOYE
Juin 21 @ 17 h 00 min

Collectif A154-A120 Déroute des routes [logo] Depuis janvier 2022, 47 collectifs en lutte contre des projets routiers se sont rassemblés au sein de la coalition La Déroute des routes. Ils ont uni leurs forces pour résister face à ces projets destructeurs qui enfermeraient toujours plus dans le modèle du tout routier. 70 projets routiers sont actuellement contestés, partout en France, par des collectifs citoyens et des associations. En Eure-&-Loir, une mobilisation festive est prévue le 21 juin avec des jeux pour tous et des roues sans moteur pour réapprivoiser le bitume autrement. Et parallèlement : musique avec un DJ, nombreux débats sur les enjeux climatiques et socioéconomiques. C'est un combat pour préserver notre eau, la qualité de notre terre et de notre air, nos surfaces agricoles garantes de notre autonomie alimentaire, notre qualité de vie dans nos villages mais aussi sur cette terre, et notre pouvoir d'achat.

Un moratoire pour dire stop aux projets routiers destructeurs : Signez la pétition !

 

Dernière minute - Communiqué du collectif

Notre Collectif Non A154 A120 qui a dépassé les 12 000 signatures sur Greenvoice et fait partie du programme de la mobilisation « l'Après Route » cette semaine un peu partout en France organise sa

« Fête de la Musique CONTRE l'autoroute A154 A120 » ce vendredi 21 Juin 2024 dès 17 heures, au Boullay-Mivoye,  dernière propriété agricole sur la droite en sortie du village, en direction de Dreux Nous ferons cette fête de la musique contre l'autoroute chez l'un de nos agriculteurs au Boullay-Mivoye, avec : - des jeux en musique pour commencer,  - puis suivra un débat vers 19 heures auquel la plupart des candidats aux législatives pour les circonscriptions 1 et 2 du 28 on été conviés - et enfin un verre de l'amitié avec des grillades   Ce débat sera le moment fort de cette mobilisation et  nous tient beaucoup à cœur sur l'ensemble des thématiques aussi bien socio-économiques que écologiques et environnementales qui sont derrière ces projets d'autoroute dans toute la France et celui-ci en particulier.

Depuis plus d'un an nous attendons de savoir si le ministère des transports va abandonner le projet ou pas, et nous aimerions bien y voir plus clair avant de nous rendre aux urnes le 30 Juin prochain.

Nous avons invité la presse locale qui sera présente, Reporterre, l'AFP et France 3.

Il est important que nous puissions montrer à notre préfecture que nous sommes tous solidaires, agriculteurs, écologistes, hommes et femmes de tous bords et de toutes générations ou CSP, pour empêcher l état de brader nos nationales à un concessionnaire privé ce qui n aurait que des conséquences désastreuses aussi bien sur le plan financier que environnemental pour les euréliens, et que nous faisons tous front ensemble !

Venez nombreux avec votre bonne humeur et si vous le pouvez, des bricoles à grignoter et à boire. A CE SOIR

NB : On pourra stationner facilement et être assis, et même à l' abri au sec dans un grand hangar agricole si il pleut.

Juin
23
dim
NousToutes28 contre l’extrême droite / Place des Halles / Chartres / 23 juin / 17 h. @ CHARTRES - place des Halles
Juin 23 @ 17 h 00 min
Juin
27
jeu
Contre l’extrême droite / Faire front populaire / Dreux / au Beffroi / 27 juin / 18 h. 30 @ DEUX - au Beffroi
Juin 27 @ 18 h 30 min

Communiqué :

"L'Union Locale CGT de Dreux, la FSU28 et Solidaires 28 appellent à une nouvelle mobilisation demain jeudi à Dreux contre l'extrême-droite !

Soyons uni.e.s, solidaires, pour nos droits, nos conditions de travail et de vies, et pour faire reculer la peste brune !" * Manifestations CGT Contre l'extrême droite [Visuel] Dreux 2024-06-27 Rassemblement CGT Solidaires FSU contre l'extrême droite [visuel]

Juil
3
mer
Front démocratique contre l’extrême droite / Tou·te·s à République / Paris / 3 juillet / 18 h. ► 23 h. @ PARIS - République
Juil 3 @ 18 h 00 min – 23 h 00 min

Tous et toutes à République 03-07-2024 [intervenants]

Tous et toutes à République contre l'extrême droite 03-07-2024 [visuel]

 

Communiqué des organisations participantes :

"Après les résultats du 1er tour des élections législatives et alors que la situation, en termes de désistement, est encore inconnue dans de nombreuses circonscriptions, la société civile appelle à un large rassemblement pour un Front démocratique contre l'extrême droite, le 3 juillet de 18H30 à 23H, Place de la République à Paris. 

Le pire nous fait face. Le Rassemblement national est au seuil du pouvoir. Son projet, fondé sur l'inégalité, la discrimination, le racisme et l'antisémitisme, piétine les valeurs de la République. Il menace notre démocratie. Pour nos libertés, pour notre humanité, pour notre société, pour notre économie, tout peut basculer.

Ensemble, construisons un front démocratique contre l'extrême-droite. Avec ce simple mot d'ordre : votez ! Un seul bulletin, partout : contre l'extrême droite. C'est-à-dire un bulletin pour le ou la candidat·e en situation de battre le RN. 

Oui, c'est demander à certaines et certains d'entre nous de voter le 7 juillet pour un adversaire politique. Un acte difficile, nous le savons. Mais un acte indispensable si nous voulons sauver notre capacité à vivre ensemble, dans un espace public pluraliste et apaisé, qui ne soit pas emporté dans une guerre de tous contre tous. Un acte indispensable si nous voulons préserver la République, sa vitalité, ses débats et ses confrontations démocratiques.

Pour faire entendre ce message vital, rassemblons-nous pour un Front démocratique contre l'extrême-droite. 

Ce rassemblement sera l'occasion d'entendre des prises de parole de nombreuses personnalités de la société civile. Des concerts seront ensuite organisés. 

Il sera retransmis en direct par les médias et organisations participant·es"

Juil
6
sam
Stop au génocide à Gaza / Rassemblement / Square de la République / Dreux / 6 juillet / 11 h. @ DREUX - Square de la République
Juil 6 @ 11 h 00 min

Les militant·e·s des partis politiques et des syndicats qui constituent le Collectif d'Eure-et-Loir pour un paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens, étant accaparé·e·s par les élections législatives à l'enjeu essentiel (y compris pour la reconnaissance de l'État de Palestine par la France), c'est l'Association France-Palestine Solidarité Pays-de Dreux (qui en est membre) qui a initié cette nouvelle manifestation, alors que Gaza est toujours bombardée.

Rassemblement Stop au génocide à Gaza AFPS Dreux 06-07-2024 [affiche]

Juil
7
dim
Suivre les résultat du vote — Préparer la rentrée sociale / Place Châtelet / Chartres / 7 juillet / à partir de 19 h. 30 @ CHARTRES - Place Châtelet
Juil 7 @ 19 h 30 min

Appel intersyndical départemental pour ce dimanche 7 juillet, second tour des élections législatives.

Rendez-vous à partir de 19h30 place Châtelet à Chartres

Retransmission de la soirée électorale

Venez nombreux…

(Peut-être penser à amener une chaise ?)

Rassemblement Soirée 2e-tour 07-07-2024 Chartres CGT FSU Solidaires UNSA [visuel]

Juil
13
sam
Solidarité avec l’Ukraine martyrisée / Chartres / 13 juillet / 17 h. place des Épars / 19 h. place Châtelet @ CHARTRES - Épars puis Châtelet
Juil 13 @ 17 h 00 min – 20 h 00 min

L'Association des Ukrainiens et Amis de l'Ukraine en Région Centre-Val de Loire et l'Union des Ukrainiens de France Eure-&-Loir communiquent :

Le 8 juillet 2024 les Russes ont lancé 38 missiles sur l'Ukraine. Le plus grand centre hospitalier pédiatrique à Kyiv était touché pendant cette attaque.

Ce crime de guerre a choqué le monde entier par sa cruauté et par sa barbarie.

Venez nombreux pour se manifester contre le terrorisme !

Bien cordialement,

Inna Le Gall

Présidente

Rassemblement Solidarité Ukraine Chartres 2024-07-13 [visuel]

Juil
16
mar
Stop Méga-Bassines / Melle / Poitou / 16–21 juillet @ MELLE (Poitou)
Juil 16 @ 0 h 00 min – Juil 21 @ 19 h 00 min
”La Flamme des Droits Humains” au camping de Chartres / 16 juillet / 17 h. ► 19 h. @ CHARTRES - Camping
Juil 16 @ 17 h 00 min – 19 h 00 min

L'ACAT Bocage-Flers communique :

Le mardi16 juillet, en fin d'après-midi, venez à la rencontre de jeunes participants de l'ACAT (Action des Chrétiens pour l'Abolition de la Torture), à Chartres,pour la 3éme étape de leur camp vélo de 350 km vers Paris.

Originaires de l'Orne, ces 15 « Jeunes du bocage » de 11 à 16 ans, qui portent en eux la flamme des Droits humains, voient leur engagement sportif parrainé par Guillaume MARTIN, leader de l'équipe Cofidis du Tour de France, 10ème lors du Tour de 2023.

Leur slogan inspiré des J.O. : « Plus haut, plus loin, plus frères »

À Paris, ils font partie des 1 000 invités à la cérémonie d'ouverture de la « Trêve Olympique », le 19 juillet, à l'Église de la Madeleine, à laquelle participeront plusieurs chefs d'État.

Puis ils rencontreront sur le site olympique de Bercy, le vice-président du Comité d'Organisation des Jeux Olympiques (COJO), Bernard Thibault1.

Avec l'ACAT, dont c'est le 50ème anniversaire, ils vous proposeront de signer une pétition pour la libération de Mme Narges MOHAMMADY, prix Nobel de la Paix 2023, emprisonnée actuellement à Téhéran (Iran) à cause sa lutte en faveur des Droits Humains.

La flamme de ces droits, ils seront heureux de vous la partager sur leur lieu d'étape, au Camping de Chartres, 9 rue de Launay, le mardi 16 juillet 2024 de 17 heures à 19 heures.

 Venez les soutenir dans leur effort pour la paix, dialoguer avec eux, vous inspirer de l'espérance qu'ils nous transmettent pour les temps à venir.

____________

1. Plus précisément, Bernard Thibault, ancien secrétaire général de la CGT, est coprésident du Comité de suivi de la charte sociale adoptée pour les JO de Paris. [NDLR]

 

Le parcours de la flamme des Droits humains en Eure-et-Loir

15 juillet

Nogent-le-Rotrou Nuit au Camping

16 juillet

Illiers-Combray 12 h. Pause déjeuner
Chartres 17-19 h. Rencontre avec le public solidaire au Camping

17 juillet

Saint-Piat 10 h.30  Pause déjeuner
Épernon 12 h. Pause déjeuner

Groupe cycliste ACAT Bocage

ACAT Affiche camp vélo Trêve olympique 16-07-2024 Chartres

Juil
18
jeu
Rassemblement Nouveau 1er Ministre Nouveau Front Populaire / Place Châtelet / Chartres / 18 juillet / 12 h. @ CHARTRES - Place Châtelet
Juil 18 @ 12 h 00 min

Cette information sur le  rassemblement est relayée par la FSU 28, Ensemble! 28 et Les Écologistes.

Le Nouveau Front Populaire existe_240716_235928_page-0001