Saint-Ange-et-Torçay :
Massacre à la tronçonneuse

Saint-Ange Massacre à la tronçonneuse 001

Un magni­fique pay­sage ondu­lant d’arbres et de ver­dure tra­ver­sé par un ruis­seau, hôte d’une flore et d’une faune variée. Nous sommes dans la cam­pagne de Saint-Ange-et-Torçay.

Mais ça n’existe plus ! À la demande du pro­prié­taire des lieux, tron­çon­neuses et engins à che­nilles ont tout cou­pé, arra­ché, rasé et damé le sol. Un désastre. Il fau­dra au moins trente années pour le réparer.

Mais il y a plus grave. La zone qu’il a mas­sa­crée est une ZNIEFF (Zone natu­relle d’intérêt éco­lo­gique fau­nis­tique et flo­ris­tique). Elle a été créée en 2019 suite à la décou­verte fin 2018 de la pré­sence et la repro­duc­tion avé­rée de deux rep­tiles rares et très mena­cés, la vipère péliade et le lézard vivi­pare.

Interpellé, le pro­prié­taire répond : ”Je suis chez moi donc je fais ce que je veux”. La loi est certes de son côté dans le prin­cipe. Mais le pay­sage est le bien com­mun de toute une com­mu­nau­té et elle est en droit de lui faire savoir le pré­ju­dice qu’il inflige à tou·te·s. Une pro­tes­ta­tion col­lec­tive et un recours juri­dique sont en pré­pa­ra­tion. Nous vous tien­drons informé·e·s

Saint-Ange Massacre à la tronçonneuse 002