Signez pour le retour aux 40 h. d’ouverture de la Médiathèque de Chartres !

Nous repro­dui­sons le texte de contex­tua­li­sa­tion de la péti­tion écrit par Jacqueline Marre :

 

Depuis sep­tembre 2023, les horaires d’accès à la biblio­thèque ont dimi­nué en semaine de 30%. Ils sont pas­sés de 40 à 28h.  De plus, un seul dimanche après midi par mois est ouvert, alors qu’ils l’étaient tous.

 Cette déci­sion auto­ri­taire a été votéeau conseil muni­ci­pal du 5 octobre, avec 7 voix contre. 

Le maire a don­né deux expli­ca­tions. La pre­mière c’est qu’il s’agit d’une expé­ri­men­ta­tion. La deuxième est beau­coup plus inquié­tante, puisqu’il s’agit, dit-il, de faire évo­luer les fonc­tions de la média­thèque, en dimi­nuant le côté biblio­thèque et en déve­lop­pant celui de tous les autres médias, en par­ti­cu­lier tout ce qui a trait à l’Intelligence Artificielle . « La média­thèque se trans­for­me­ra en méd’IA’thèque ».

 On se demande bien pour­quoi dimi­nuer les heures d’accès à la média­thèque, aujourd’hui, peut per­mettre de faire venir de nou­veaux publics, et pour­quoi cette fer­veur  autour de l’I.A. empê­che­rait de  déve­lop­per  ce qui reste  essen­tiel à toute biblio­thèque : le pou­voir pour cha­cun d’exercer libre­ment et gra­tui­te­ment son droit à la culture, dont le livre est un élé­ment vital.

Chartres Médiatèque L'Apostrophe EntréeCette déci­sion de res­treindre l’accès  des usa­gers à la média­thèque de Chartres va à contre-sens de tou­tesles pro­po­si­tions, minis­té­rielles et autres, pour déve­lop­per les ins­tru­ments de com­pré­hen­sion du monde qui nous entoure. Il faut ouvrir plus, pour ouvrir mieux.

C’est pour­quoi  j’invite  à signer la péti­tion ci-des­sous, qui sera remise au pro­chain conseil muni­ci­pal de novembre.

 

Jacqueline Marre, conseillère muni­ci­pale Chartres à gauche 

 

Nous, usa­gers de la média­thèque de Chartres, avons eu la très mau­vaise sur­prise de décou­vrir que, — au-delà de la période esti­vale -, elle ne retrou­ve­rait pas ses horaires d’ouverture. Désormais l’ouverture au public passe de 40 heures à 28 heures, du mar­di au samedi.

Nous sommes mis en pré­sence d’une scan­da­leuse res­tric­tion du ser­vice habi­tuel, en vigueur pour­tant depuis de nom­breuses années.

La déci­sion s’abat « ver­ti­ca­le­ment », sans qu’on ait eu le sou­ci démo­cra­tique de deman­der aux usa­gers ce qu’ils souhaitaient.

 Rappelons qu’il s’agit d’un ser­vice public répon­dant au droit du citoyen d’avoir libre accès à la culture, quelle que soit sa condi­tion, ce qu’avait du reste bien sou­li­gné Erik Orsenna, lors de sa visite à la Médiathèque de Chartres en 2017.

Nous deman­dons a mini­ma le réta­blis­se­ment des anciens horaires.

 

Pour signer, c’est ici.