Skip to content
Informer, partager, s'engager en Eure-&-Loir pour des alternatives ---- http://ensemble28.forum28.net
Adresse du site: http://ensemble28.forum28.net -- Pour contacter la rédaction : redaction@forum28.net L'ancien site reste accessible (non mis-à-jour) à l'adresse: http://ensemble.forum28.net

Non aux éoliennes industrielles

Protéger nos ter­ri­toires et nos monu­ments”

« Non aux éoliennes indus­trielles », tel était le mot d’ordre sous lequel était appe­lée la mani­fes­ta­tion du 21 sep­tembre à Chartres par de nom­breuses asso­cia­tions (voir l’encadré). Sur la place des Épars quelque deux cents per­sonnes se sont ras­sem­blées pour entendre les porte-paroles des orga­ni­sa­teurs, notam­ment Arnaud Cazalis qui donne le ton : « Les éoliennes c’est un scan­dale finan­cier, cli­ma­tique, éco­lo­gique, entre autres. Pour toutes ces rai­sons, nous devons abso­lu­ment nous oppo­ser à leur pro­li­fé­ra­tion actuelle. Nous allons, aujourd’hui jour­née du patri­moine, sym­bo­li­ser notre déter­mi­na­tion en fai­sant une marche vers la cathé­drale pour faire valoir auprès des pou­voirs publics la néces­si­té de pro­té­ger, non seule­ment les ter­ri­toires, mais aus­si les monu­ments his­to­riques, et par­mi les plus emblé­ma­tiques la cathé­drale de Chartres. »

 

21-09-2019 Chartres Manifestation Anti-éoliennes industrielles 4

 

Le pay­sage, élé­ment essen­tiel du bien-être indi­vi­duel et social”

Puis, un autre inter­ve­nant lit un mes­sage de la Société pour la Protection des Paysages et de l’Esthétique de la France (SPPEF), entre­cou­pé de remarques ou com­plé­ments d’information. En voi­ci l’essentiel : « La Convention euro­péenne de pay­sages (conven­tion de Florence) consi­dère que le pay­sage est par­tout un élé­ment impor­tant de la qua­li­té de vie des popu­la­tions dans les milieux urbains et dans les cam­pagnes, dans les pay­sages remar­quables comme dans ceux du quo­ti­dien. Le pay­sage consti­tue un élé­ment essen­tiel du bien-être indi­vi­duel et social.

Pour les géné­ra­tions futures”

Nous sommes tous très inquiets sur ce qui va arri­ver à nos pay­sages, qu’il s’agisse de l’artificialisation crois­sante des sols près des villes et sur nos coteaux, qu’il s’agisse de l’impossible inser­tion d’éoliennes indus­trielles, d’une hau­teur ahu­ris­sante (der­nière géné­ra­tion fabri­quée à Cherbourg par General Electric : 240 m de haut) qui vont rui­ner le cadre de vie des habi­tants, les équi­libres sub­tils acquis au cours des siècles entre les pré­oc­cu­pa­tions des agri­cul­teurs et celles des habi­tants amou­reux de leurs pay­sages et du quo­ti­dien. C’est une immense par­tie de la popu­la­tion qui souffre de la pol­lu­tion éolienne au quo­ti­dien. Une éolienne peut être implan­tée à 500 mètre d’une mai­son, cette dis­tance n’a pas chan­gé depuis des années, c’est une chose très grave, pour ceux que nous connais­sons,  pour nous, et sur­tout pour les géné­ra­tions à qui nous allons lais­ser ce ter­rible héri­tage… »

 

Les asso­cia­tions orga­ni­sa­trices

  • Association de défense de l’en­vi­ron­ne­ment des rive­rains de la Thironne
  • ADERT
  • AssociationPerche Nature et Environnement
  • APNE
  • Association pour la pré­ser­va­tion des pay­sages des sites et du patri­moine
  • Don Quichotte
  • Non au Projet Eolien à Montharville
  • Protection des Paysages et de l’Environnement entre Beauce et Perche
  • Paysages Perche et Dunois

 

Les slo­gans enten­dus

Promoteurs salo­pards, vos machines on en a marre

On n’est pas en Allemagne, tou­chez pas à nos cam­pagnes

Promoteurs de mal­heur, allez ailleurs faire vot’ beurre

Y’en a marre, salo­pards de payer pour vos homards

Destructeurs pay­sages, on n’est pas vos bons sau­vages

Les hachoirs à oiseaux, ce n’est pas très éco­lo

Foutez l’camp main­te­nant ou on vous donne de l’élan

Promoteurs gar­dez vot’ pognon, les éoliennes pour nous, c’est non !

Vos éoliennes, à force de faire les cons, vous les aurez dans l’f…

Les vrais éco­los c’est nous, les pro­mo­teurs c’est pour du beurre

 

La chan­son (sur l’air de Bella Ciao)

« Vos éoliennes, y’en a ras l’bol

On les a vues, les a vues, vues, vues, vues

On les a vues, et puis revues

Et main­te­nant, on n’en veut plus ! 

Les pro­mo­teurs, venus voler

On les a crus, les a crus, crus, crus, crus

Mais aujourd’hui, c’est terminé‑é

Ils peuvent aller se rha­biller. »

 

21-09-2019 Chartres Manifestation Anti-éoliennes industrielles 3

Les pro­mo­teurs éoliens cherchent la ren­ta­bi­li­té

21-09-2019 Chartres Manifestation Anti-éoliennes industrielles 1Bien qu’une grande pan­carte de Perche Nature Environnement (voir pho­to) lis­tait les dan­gers, dont beau­coup sont rece­vables, des éoliennes indus­trielles, ce dis­cours qui met­tait essen­tiel­le­ment l’accent sur l‘environnement, les pay­sages, le patri­moine cultu­rel et reli­gieux sen­sés « fon­der notre iden­ti­té », oubliait de dénon­cer la logique du sys­tème éco­no­mique dans lequel pro­li­fèrent les éoliennes indus­trielles. Comme tous les entre­pre­neurs, les pro­mo­teurs éoliens cherchent à construire une ren­ta­bi­li­té éco­no­mique en exploi­tant une res­source. En cela, ils s’insèrent dans un sys­tème éco­no­mique et une répar­ti­tion inéga­li­taire du pou­voir. Mais ce n’est pas une véri­té que la plu­part des élus pré­sents sou­hai­taient entendre, à com­men­cer par le maire de Chartres qui se pré­oc­cupe jus­te­ment de la visi­bi­li­té de la cathé­drale 20 km à la ronde mais ne rechigne pas à pré­voir un centre d’interprétation sur l’esplanade devant l’édifice, sans consul­ta­tion des habi­tants.

21-09-2019 Chartres Manifestation Anti-éoliennes industrielles 2

 

Nécessaire par­ti­ci­pa­tion des citoyens aux choix

Désormais, les impé­ra­tifs glo­baux impliquent la par­ti­ci­pa­tion com­plète des citoyens dans la déci­sion et les choix com­muns, et pas seule­ment par les méca­nismes tra­di­tion­nels de démo­cra­tie repré­sen­ta­tive et délé­ga­taire. Ce n’est qu’à cette condi­tion fon­da­men­tale que l’on évi­te­ra de repro­duire les mêmes méca­niques qui ont conduit à l’impasse du nucléaire et des fos­siles et qui rend si dif­fi­cile aujourd’hui leur sor­tie.

Après les dis­cours, le cor­tège, bar­dé de pan­cartes et bruyant (sif­flets, cornes et slo­gans, voir enca­dré) s’est arrê­té pour des pho­tos sym­bo­liques devant la poste, le conseil dépar­te­men­tal et la cathé­drale, avec l’objectif qu’elles cir­culent sur les réseaux sociaux.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Partagez ce contenu
Scroll To Top