Une cen­taine de per­sonnes, dont des élu·e·s, se sont ras­sem­blées sur la place Châtelet à Chartres à la nuit tom­bante en ce 9 décembre, date du 115ème anni­ver­saire du vote de la loi de Séparation de l’État et des Églises.

Chartres 09-12-2020 Rassemblement Laïcité 05

Le ras­sem­ble­ment était appe­lé par le Collectif laïque d’Eure-et-Loir qui regroupe la Ligue de l’Enseignement, le Cercle Condorcet-Viollette, plu­sieurs asso­cia­tions laïques locales (Dreux, Lèves, Perche), les DDEN, la FCPE, la FSU et l’UNSA.

C’est Pascal Bouhours qui a pro­non­cé la décla­ra­tion com­mune. Il pré­cise : « Le col­lec­tif laïque d’Eure-et-Loir s’est fixé un double devoir. Le devoir de vigi­lance sur le res­pect de ce prin­cipe fon­da­men­tal de notre République qu’est la laï­ci­té. Et le devoir de déve­lop­per, par­ti­cu­liè­re­ment auprès des jeunes mais pas que, ce prin­cipe qui nous per­met de vivre ensemble et de faire répu­blique autour de ces valeurs de liber­té, d’égalité et de fra­ter­ni­té. » Il ajoute aus­si­tôt : « Mais com­ment vivre ensemble quand nos liber­tés sont sous contrôle, quand les liens sociaux sont ter­ri­ble­ment limi­tés, quand les dif­fé­rences sociales se creusent de plus en plus ? » Il pro­pose de reve­nir à la loi de 1905. Il cite les deux pre­miers articles « qui n’ont de sens que pro­fon­dé­ment liés entre eux » :

Article 1 : ‘’La République assure la liber­té de conscience, elle garan­tit le libre exer­cice des cultes dans l’intérêt de l’ordre public’’. Le Collectif laïque pré­cise : « Cette liber­té de conscience est la source de nos liber­tés fon­da­men­tales. […] [Sans elle] on ouvre la porte aux conflits, aux agres­sions, voire aux guerres.. .»

L’article 2 donne les moyens de garan­tir l’article 1 : ‘’ La République ne recon­naît, ne sala­rie ni ne sub­ven­tionne aucun culte…’’  « Ainsi cet article défi­nit une sphère publique et une sphère pri­vée, pour­suit Pascal Bouhours, […] Ces deux articles font socié­té. La République en 1905 a choi­si la socié­té du ‘’vivre ensemble’’ comme idéal et, en creux, a repous­sé la socié­té du vivre dans l’entre-soi et du communautarisme. »

Chartres 09-12-2020 Rassemblement Laïcité 04

Le Collectif laïque 28 estime qu’en ce moment, la laï­ci­té est « rude­ment mena­cée, atta­quée, ins­tru­men­ta­li­sée ». Évoquant l’assassinat de Samuel Paty et d’autres crimes visant des chré­tiens, des musul­mans, des juifs, le porte-parole affirme : « Tous ces morts et ces bles­sés sont des vic­times des enne­mis de la laï­ci­té, de ceux qui veulent nous dres­ser les uns contre les autres. Ne les lais­sons pas nous divi­ser, ne cédons pas non plus à celles et ceux qui, pro­fi­tant de l’occasion, stig­ma­tisent telle ou telle tenue ves­ti­men­taire, pra­tique ali­men­taire, ori­gine ou cou­leur de peau pour recy­cler sous cou­leur de laï­ci­té leurs vieilles idées racistes. » Une minute de silence est alors obser­vée pour rendre hom­mage aux victimes.