La réou­ver­ture aux voya­geurs de la ligne fer­ro­viaire Chartres-Voves le 12 décembre 2017 avait été une pre­mière vic­toire. Une deuxième a été rem­por­tée avec, ce 13 décembre 2020, le départ du pre­mier TER direct à des­ti­na­tion de Tours.

 

Contrairement à ce que met en scène l’Écho répu­bli­cain, cette liai­son directe n’est pas due à l’intervention du dépu­té de Chartres Jean-Pierre Gorges mais à la lutte per­sé­vé­rante des che­mi­nots avec leur syn­di­cat CGT et de la coor­di­na­tion des asso­cia­tions envi­ron­ne­men­tales FEEL (Fédération Environnement Eure-&-Loir) qui rap­pe­lait dans son bul­le­tin de jan­vier 2019 qu’elle « demande depuis plus de 20 ans la réou­ver­ture de l’axe Rouen-Evreux-Dreux-Chartres-Orléans. »

 

Au départ de ce train direct de 17 h. 11, une tren­taine de per­sonnes : des che­mi­nots CGT avec leur ban­de­role, d’autres repré­sen­tants de syn­di­cats CGT et de la FSU et de nom­breux mili­tants de Chartres à gauche toutes ain­si que Gérard Breteaux de la FEEL.

 

Une qua­ran­taine de voya­geurs, sur­tout des étu­diants rejoi­gnant leurs facul­tés, ont emprun­té cette rame. Quand elle s’est éloi­gnée du quai, les applau­dis­se­ments ont écla­té (voir vidéo plus bas).

 

Il reste main­te­nant à obte­nir la réfec­tion et la mise en ser­vice du tron­çon Voves-Orléans tou­jours repous­sées en rai­son de l’absence de finan­ce­ment de la part de l’État…

Chartres-Tours 13-12-2020 Premier TER direct 02