Dreux : 5ème  mobilisation de solidarité avec les Palestinien·ne·s

Ce 9 mars, près de 80 per­sonnes se sont ras­sem­blées au pied du Beffroi pour la 5ème mani­fes­ta­tion  à Dreux depuis le 7 octobre 2023 alors qu’Israël conti­nue à  tuer des cen­taines de Palestiniens, dont une majo­ri­té des femmes et d’enfants et qu’il annonce qu’il va écra­ser Rafah sous les bombes.

’Une catas­trophe huma­ni­taire sans précédent’’

La pre­mière ora­trice,  Gisèle Quérité (PCF) fait réfé­rence à la Journée des Droits des Femmes de la veille et dénonce : ‘’Les femmes de Gaza, aujourd’hui n’ont aucun droit, si ce n’est de voir mou­rir leurs enfants.’’ Elle pour­suit : ‘’La tra­gé­die humaine s’aggrave de jour en jour […] les civils pales­ti­niens meurent par mil­liers […] selon l’OMS, à ce jour, plus de 100 000 habi­tants de Gaza sont soit morts, bles­sés, por­tés dis­pa­rus ou pré­su­més morts.’’ Elle en déduit que ‘’seul un ces­sez-le-feu immé­diat et per­ma­nent per­met­tra de tra­vailler à une solu­tion de paix.’’ Elle signale que ‘’le secré­taire natio­nal du Parti com­mu­niste, Fabien Roussel, était cette semaine en Cisjordanie et en Israël’’ où il a décla­ré : ‘’Nous sommes face à une catas­trophe huma­ni­taire sans pré­cé­dent dans l’histoire contemporaine.’’

’Free Palestine !’’

Agnès Cueille (LFI)  salu les peuples qui dans le monde mani­festent en grand nombre leur exi­gence d’un ces­sez-le-feu et leur sou­tien au peuple pales­ti­nien. Reprenant les slo­gans criés à Austin au Texas (États-Unis), elle scande :  ‘’Free-free-free Palestine !’’, ‘’One-two-three, four / Occupation No-no-no !’’  Elle explique : ‘’Pendant que le géno­cide a lieu,  la colo­ni­sa­tion se pour­suit, 24 000 uni­tés de loge­ment ont été créées en Cisjordanie depuis le mois d’octobre. ‘’ Elle constate que ‘’les voix qui s’élèvent pour le ces­sez-le-feu com­mencent à peser, on entend des diri­geants dire qu’il faut que tout cela cesse mais si la demande n’est pas assor­tie de sanc­tions à l’égard de l’État d’Israël, rien ne  s’arrêtera.’’

’Droit à l’existence du peuple palestinien’’

C’est jus­te­ment sur ce thème que Micheline Cognard (Ensemble!) a axé son inter­ven­tion à pro­pos de l’évolution de la posi­tion de la France. La secré­taire d’État Zacharopopoulou a décla­ré à l’Assemblée natio­nale : ‘’ Les res­pon­sa­bi­li­tés sont clai­re­ment israé­liennes, Israël a l’obligation d’épargner les civils […] Le droit inter­na­tio­nal s’impose à tous.’’  La porte-parole a pré­ci­sé ‘’ qu’Ensemble! attend du pré­sident Macron que cette fer­me­té ne cède pas devant l’entêtement cri­mi­nel du pre­mier ministre israé­lien.’’ Et de conclure : ‘ Restons unis pour défendre le droit à l’existence du peuple pales­ti­nien et pour son droit a l’autodétermination !’’

De nou­veaux ren­dez-vous vont être décidés

José Delgado (CGT) a une nou­velle fois affirme que ‘’les droits sociaux des Palestiniens ont été bafoués depuis 80 ans et ça la CGT ne l’accepte pas ! […] La paix durable doit débou­cher sur des droits sociaux pour les Palestiniens, qu’ils puissent vivre de leur travail !’’

Après les prises de paroles, une chan­son est inter­pré­tée par un groupe de femmes et d’enfants ‘’En Palestine, on assas­sine…’’ et une autre, ‘’La rue des lilas’,’ écrite durant la guerre du Liban par Sylvain Girault, est dite sous forme de poème : ‘’Ce soir, je meurs sous vos bombes…’’

Avant la dis­per­sion, Gisèle Quérité annonce que le col­lec­tif dépar­te­men­tal à l’origine des mobi­li­sa­tions allait se réunir pour orga­ni­ser de pro­chaines échéance à Dreux et ailleurs.