Ni Macron, ni RN ! 250 à Nogent-le Rotrou

Plus de 250 per­sonnes réunies en cercle sur la place Saint-Pol, en haut de la rue de la Herse, à Nogent-le-Rotrou, en cette fin d’après-midi domi­ni­cale humide du 16 juin. Une fan­fare (dite Invisible) joue des airs connus, par­fois accom­pa­gnés par la cho­rale Chœur de champs. Mais ce qui a moti­vé ce ras­sem­ble­ment c’est la menace de l’extrême droite désor­mais évi­dente depuis les élec­tions euro­péennes (à Nogent-ville Bardella + Maréchal = 43% !).

Le Nouveau Front Populaire

Le col­lec­tif qui a lan­cé l’invitation, c’est celui qui a ani­mé la bataille des retraites. En ouver­ture, Mathieu Barbances, après avoir rap­pe­lé quelques for­faits du ‘’mépri­sant de la répu­blique’’ explique que ‘’les orga­ni­sa­tions de gauche se sont réunies pour créer le Front Populaire pour faire bar­rage au Rassemblement National […] [mais] on est obli­gés de faire une alliance très large […] un ras­sem­ble­ment de Poutou à Hollande ! ‘’ Le mili­tant pour­suit ‘’Il va fal­loir aller voir les gens un par un.’’

L’imposture sociale du Rassemblement National

Célestine, une lycénne, démonte les impos­tures du RN en citant leurs votes à l’Assemblée natio­nale ou au Parlement euro­péen. Un exemple : ‘’ Le RN est un par­ti qui veut aider les gens dans la misère. Alors, pour­quoi ont-ils voté contre l’augmentation du SMIC, contre l’indexation des salaires sur l’inflation, contre la reva­lo­ri­sa­tion des bourses étudiantes ?’’

Une triste nouvelle

C’est alors que M. Barbances donne une nou­velle qui pro­duit une grosse décep­tion : ‘’Il n’y aura pas de can­di­dat éti­que­té Le Front Populaire.’’ Il explique : ‘’Huwart, le maire de Nogent, après avoir hési­té a bas­cu­lé du côté Macron1.’’ Il enchaîne aus­si­tôt ‘’ce qui nous empêche pas de nous battre.’’

Les prises de parole

Prennent ensuite suc­ces­si­ve­ment la parole les syn­di­cats, les for­ma­tions poli­tiques et une asso­cia­tion. La CGT : ‘’Il est minuit moins trois. Nous avons le pou­voir de faire front.’’ La FSU : ‘’La casse du ser­vice public : ce sont les plus faibles qui seront impac­tés’’). La Confédération Paysanne : ‘’Le Front National n’a jamais tra­vaillé contre le capi­ta­lisme.’’ LFI : ‘’Le Rassemblement National, fon­dé par des SS, est une menace claire pour notre socié­té.’’ Ensemble! : ‘’Des orga­ni­sa­tions de gauche se sont ras­sem­blées sur la base d’un pro­gramme géné­reux et sur­tout juste qui s’impose à tous les can­di­dats inves­tis par le Nouveau Front Populaire et qui mérite tous nos efforts et de l’optimisme’’. Les Écologistes : ‘’Diffusez ce pro­gramme car c’est celui qui sera mis en œuvre […] Jamais le RN n’aurait pu mon­ter à ce niveau, la macro­nie nous a ame­né là.’’ Le NPA : ‘’L’Anticapitaliste a rejoint le Nouveau Front Populaire pour le bar­rage à Le Pen […] Unité dans les élec­tions et les luttes et c’est cela qui pri­me­ra. Pour aujourd’hui c’est Ni Macron, ni Le Pen, résis­tance !’’ ATD-Quart-Monde’appelle à faire de la lutte contre la pau­vre­té et la prio­ri­té abso­lue […] près de 10 mil­lions de per­sonnes vivent sous le seuil de pau­vre­té, 3 mil­lions d’enfants vivent dans des familles pauvres, 4 mil­lions de per­sonnes sont mal logées, 3 mil­lions sont au chô­mage de longue durée, près de 8 mil­lions sont pri­vées d’emplis décents.’’

Avant la dis­per­sion, une feuille cir­cule pour s’inscrire afin de par­ti­ci­per à la cam­pagne qui com­mence pour trois semaines jusqu’au 5 juillet (2ème tour, le 7).

_________

  1. Un pro­chain article sur notre site fera le point sur cette incroyable situation.