La fin du confi­ne­ment annon­cée par le Président de la République lors de son inter­ven­tion télé­vi­sée (13 avril) pour le 11 mai ne cesse de poser d’immenses pro­blèmes car elle fait craindre, si elle n’est pas effec­tuée dans des condi­tions sani­taires dras­tiques, une reprise des contaminations.

L’Éducation natio­nale est un sec­teur par­ti­cu­liè­re­ment sen­sible dans la mesure où les enfants et les jeunes semblent être des vec­teurs favo­rables au Covid-19 alors qu’ils sont la plu­part du temps, même s’ils contractent la mala­die, asymptomatiques.

C’est pour­quoi les syn­di­cats et les asso­cia­tions de parents d’élèves se sont rapi­de­ment mani­fes­tés et oppo­sés à la réou­ver­ture bru­tale des écoles et éta­blis­se­ments le 11 mai. Ils ont exi­gé qu’aucune reprise ne se fasse si les condi­tions de pro­tec­tion des enfants et des per­son­nels (dis­tan­cia­tion sociale, masques en nombre, savon, gel hydro­al­coo­lique, dés­in­fec­tion des locaux…) ne sont pas réunies. Afin d’éviter les dis­pa­ri­tés entre régions, dépar­te­ments, com­munes, voire entre écoles d’une même com­mune, ils ont récla­mé un pro­to­cole natio­nal de réouverture.

Où en est-on, aujourd’hui, en Eure-&-Loir ?

Un CDEN (1) s’est tenu le 5 mai où il a été indi­qué par la DASEN (2) que la reprise pour­ra avoir lieu le 12, le 14 voire le 18 mai dans les écoles, et au plus tôt le 18 mai pour l’accueil des élèves dans les collèges.

Nous publions le compte-ren­du que fait la FSU 28 de ce conseil et la décla­ra­tion com­mune de la FSU 28 et de la FCPE 28 (3) ain­si que la posi­tion de trois syn­di­cats qui se pro­noncent pour le report de la ren­trée en sep­tembre : une lettre à de la FNEC-FP-FO 28 (4) à la Préfète d’Eure-&-Loir, une lettre de SUD-Éducation 28 à la Rectrice, un com­mu­ni­qué com­mun SUD-Éducation-28 et CGT-Éduc’action 28 (qui ne sont pas repré­sen­tés au CDEN).

_________

  1. Conseil dépar­te­men­tal de l’Éducation natio­nale où siègent à pari­té repré­sen­tants du dépar­te­ment, des parents d’élèves et des ensei­gnants sous la pré­si­dence de la Préfète.
  2. Directrice dépar­te­men­tale de l’Éducation nationale.
  3. Fédération des Conseils de Parents d’Élèves, l’une des deux prin­ci­pales fédé­ra­tions de parents avec la PEEP (Parents d’élèves de l’Enseignement public).
  4. La Fédération natio­nale de l’en­sei­gne­ment, de la culture et de la for­ma­tion pro­fes­sion­nelle regroupe les syn­di­cats Force ouvrière des per­son­nels de l’Éducation natio­nale, de la Culture et de la Recherche.

 

Cliquez sur les docu­ments pour télé­char­ger les PDF correspondants