À Nogent-le-Rotrou, Acte 3 de “Pour un Après pas comme Avant”. Devant le kiosque, près d’une cen­taine de per­sonnes ont tout d’a­bord écou­té un texte condam­nant le pro­jet de LOI de SÉCURITÉ GLOBALE et l’ont sou­te­nu en le signant lar­ge­ment. De nom­breuses pan­cartes trai­taient de ce sujet ain­si que plu­sieurs inter­ven­tions qui fus­ti­geaient la sur­veillance de masse, les inter­dits de toutes sortes qui saturent notre vie par temps de Covid.  Des citoyens ins­pi­rés avaient écrit des textes au vitriol pour dénon­cer les liber­tés en dan­ger, un pré­sident qui confond l’ordre public avec l’ordre éta­bli. Des poli­ciers à la dérive parce qu’ils se sentent encou­ra­gés par l’État, et ceci depuis bien long­temps… « Ne nous lais­sons pas enfer­mer entre 1984 et Fahrenheit 451.»

M. a rap­pe­lé la pro­chaine Marche natio­nale des Sans-papiers, le 18 décembre et appe­lé à les sou­te­nir. Elle a évo­qué aus­si les souf­frances des femmes et des enfants qui subissent des vio­lences sexistes et sexuelles. W. a dit l’emprise néfaste d’Amazon, enri­chi plus encore par le confi­ne­ment impo­sé ; il a pro­po­sé des affiches pour les com­mer­çants puisque com­mence une semaine d’action pour stop­per l’expansion des sites de ce mas­to­donte du commerce.

Les chan­teurs et diseurs de textes ont fait entendre pour le bon­heur des participant.e.s  Serge Utgé-Royo, artiste et poète cata­lan, Boris Vian, Gaston Couté, Robert Desnos. Rendez-vous la semaine pro­chaine à la même heure !