Les étapes en détail

LE PROGRAMME DU CONVOI

 

> Vendredi 18 août (matin en Charente). À 9 h, le col­lec­tif Bassines non mer­ci Aume-Couture par­ti­ra de Longré, com­mune de Charente limi­trophe des Deux-Sèvres pour rejoindre Lezay. « Notre col­lec­tif a rejoint la ban­nière “ Bassines non mer­ci ” en 2021 suite à l’autorisation de neuf nou­velles bas­sines sur notre ter­ri­toire qui vien­draient s’ajouter aux qua­torze exis­tantes. Nous ne lais­se­rons pas construire une bas­sine de plus sur notre territoire. »

> Vendredi 18 août (départ des Deux-Sèvres, Lezay, Sainte-Soline). Le grand Convoi de l’eau par­ti­ra de la com­mune de Lezay « avec le col­lec­tif de 80 per­sonnes qui vient de se créer contre un pro­jet de métha­ni­seur que l’on veut impo­ser à la popu­la­tion par la pré­fec­ture et la DDT ». Le ras­sem­ble­ment est pré­vu à midi pour un départ « vers 15 h ». Interrogés sur le lieu pré­cis de ren­dez-vous dans la ville, les orga­ni­sa­teurs ne sou­haitent pas pour l’instant le divulguer.

> Vendredi 18 août (soir à Jazeneuil, Vienne). « L’accueil de tous les cor­tèges est pré­vu à 18 h pour un pre­mier bivouac » avec de la musique et des prises de parole.

> Samedi 19 août (bivouac près de Poitiers, Vienne). « L’arrivée du convoi est pré­vue aux alen­tours de 18 h, en fan­fare à Migné-Auxances, près de Poitiers » accueillie notam­ment par Bassines non mer­ci 86, col­lec­tif oppo­sé à « trente méga­bas­sines sur le bas­sin du Clain ». Sont pré­vus en soi­rée « une inter­ven­tion des Soulèvements de la Terre » et « des confé­rences péda­go­giques de la Confédération pay­sanne et Terre de liens » avec de la musique.

Dimanche 20 août (bivouac à Coussay-les-Bois, Vienne). « Il y aura un pre­mier pas­sage sur le site de la ferme-usine située entre Coussay-les-Bois et Châtellerault », sus­ci­tant une oppo­si­tion car « elle doit accueillir 1.200 tau­rillons au-des­sus d’une nappe phréa­tique ». Puis, « à par­tir de 16 h, il y aura des prises de parole et la pro­jec­tion d’un film ».

 

Les étapes en région Centre-Val de Loire

 

> Lundi 21 août (bivouac à Dolus-le-Sec, Indre-et-Loire). Accueil à la ferme col­lec­tive de Belêtre avec des ate­liers sur le thème de l’agriculture pay­sanne et visites de la ferme.

> Mardi 22 août (pas­sage à Tours et bivouac en Indre-et-Loire).

- Tours. « L’arrivée du convoi est pré­vue vers 11 h 30 à Tours. On diri­ge­ra les vélos et trac­teurs vers le palais de jus­tice pour sou­te­nir des mili­tants qui seront jugés pour avoir jeté de la pein­ture contre la pré­fec­ture pour dénon­cer l’inaction contre le dérè­gle­ment cli­ma­tique ». Prévues éga­le­ment, « des prises de parole sur la pro­tec­tion des militants ».

- La Ville-aux-Dames. « À 14 h 15, nous rejoin­drons l’île de la Métairie, c’est la pre­mière fois que le convoi rejoin­dra la Loire. » Rencontres et échanges sont annon­cés « sur la fra­gi­li­sa­tion de la Loire, les pro­blé­ma­tiques de réchauf­fe­ment et mise en dan­ger de l’écosystème et de l’extraction du sable ».

- Lussaut-sur-Loire. Bivouac le soir.

> Mercredi 23 août (Blois, Mer, Lestiou, Loir-et-Cher). « Le convoi par­ti­ra le matin de Tours et arri­ve­ra vers midi à Blois pour un pique-nique » où il sera ques­tion des « enjeux de la Loire ».

Ensuite « le convoi arri­ve­ra en fin d’après-midi à Mer, où l’on va par­ler de l’enjeu de l’artificialisation des sols et de l’accélération des pro­jets » avec la loi Zan.

Bivouac pré­vu le soir à Lestiou.

> Jeudi 24 août (Loiret). Le convoi s’arrêtera « faire un pré­lè­ve­ment d’eau » à côté de la cen­trale nucléaire. Un bivouac est pré­vu le soir à La Binette, com­mune de Bou, en bord de Loire.

> Vendredi 25 août (Orléans, Loiret). Arrivée pré­vue vers 12 h dans le centre d’Orléans, « où nous invi­tons à un pique-nique citoyen à proxi­mi­té de la Loire et du conseil dépar­te­men­tal ». Direction ensuite le siège de l’Agence de l’eau. 14h30 Départ vers La Source et l’Agence de l’Eau LOIRE-BRETAGNE 15h Rassamblement devant l’Agence.

 

> Samedi 26 août à Paris. Dernière mani­fes­ta­tion (hors convoi). « Rendez-vous à midi aux alen­tours de La Villette où il y aura des surprises ».