Quand :
17 mars 2018 @ 20 h 30 min Europe/Paris Fuseau horaire
2018-03-17T20:30:00+01:00
2018-03-17T20:45:00+01:00
Où :
CHARTRES
Théâtre de Poche
Coût :
10 € - 15 €
Contact :
Compagnie Théâtre en Pièces
02.37.33.02.10

  Logo Cie Retour d'UlysseLogo TEP-Chartres fond blanc

INVITE,

APRÈS UNE RÉSIDENCE AU THÉÂTRE DE POCHE

Cabaret dans le Ghetto Affiche

Cabaret dans le ghetto”

Justine Wojtyniak

Justine Wojtyniak

d’après “Ce que je lisais aux morts”  de Wladyslaw Szlengel 

adap­ta­tion et mise en scène Justine Wojtyniak

 

 

Cabaret dans le Ghetto est une adap­ta­tion pour la scène de la parole poé­tique du jeune  chan­son­nier et caba­ret­tiste du ghet­to de Varsovie Władysław Szlengel (1911–1943). Ce  jeune homme nous invite dans un monde paral­lèle à la ter­rible réa­li­té du ghet­to, et avec l’acharnement et l’irrévérence propre à la jeu­nesse, le poète invente et appelle à un art de pen­ser, et par ses spec­tacles, don­nés dans les cachettes du ghet­to de Varsovie, fait le pari de faire rire son audi­toire ! Cette audace et cette force de déri­sion inter­pellent aujourd’hui dans un monde où la véri­table vio­lence s’enfouit sous les appa­rences de la nor­ma­li­té d’un monde de plus en plus cloi­son­né. Sur scène trois inter­prètes en par­lé-chan­té-dan­sé pour ques­tion­ner l’endroit de résis­tance. C’est un caba­ret abs­trait et grin­çant, qu’ils inventent aujourd’hui sur une scène de théâtre.

 

 

Cabaret dans le Ghetto 1 [Photo Ania Winkler]

 

 

Interview de Justine Wojtyniak à la revue La Terrasse

Au-delà de l’idée de res­ti­tu­tion, je sou­haite que son geste de résis­tance et de révolte inter­roge notre manière de pen­ser et notre degré de liber­té aujourd’hui. En Pologne le poi­son du natio­na­lisme et les dérives anti­dé­mo­cra­tiques sont à l’œuvre et regar­der vers le pas­sé est riche d’enseignement. Comment inven­ter des formes de résis­tance col­lec­tives ? Le théâtre est-il un endroit de résis­tance ? Pour nous sai­sir de ces ques­tions, j’actualise en quelque sorte la parole de Wladyslaw Szlengel, je fais entendre sa voix pour mettre en jeu ses réper­cus­sions dans notre époque.

 

Quelques avis sur la pièce 

Célébration simple, bou­le­ver­sante, d’un moment ter­rible de l’his­toire de l’Europe. Musique, danse, rires, joies, rien de mor­bide dans ce spec­tacle. Un caba­ret peut par­ler gra­ve­ment de l’his­toire, tout en nous diver­tis­sant…” Armelle Heliot, Le Figaro

 

Un geste qua­si mira­cu­leux tour­né vers notre socié­té. Et aus­si une matière théâ­trale de haute valeur pour savoir com­ment aujourd’hui exer­cer sa liber­té. A voir d’urgence” Agnès Santi, La Terrasse

 

Cabaret dans le ghet­to consti­tue éga­le­ment un superbe objet théâ­tral, mêlant à ces textes éton­nants des musiques et cho­ré­gra­phies ori­gi­nales pour don­ner à entendre la voix libre de Wladyslaw Szlengel. Stefano Fogher, comé­dien musi­cien, et Gerry Quévreux, comé­dien dan­seur, incarnent les diverses facettes de Wladyslaw Szlengel et trans­mettent avec talent le mes­sage du poète : l’élégance, la poé­sie et l’intelligence sont des actes de résis­tance et triom­phe­ront de la bar­ba­rie.  Un superbe spec­tacle, néces­saire, pour ne jamais oublier.”  Ruth Martinez, Libre Théâtre

Cabaret dans le Ghetto 2
Cabaret dans le Ghetto 3
Cabaret dans le Ghetto 4