Calendrier

Mar
16
mar
Les Damnés de la Commune / arte.fr jusqu’au 20 mai @ ARTE.fr
Mar 16 @ 0 h 00 min – Mai 20 @ 23 h 45 min

[caption id="attachment_12367" align="alignright" width="230"]Raphael Meyssan Raphaël Meyssan[/caption]

Un documentaire graphique de Raphaël Meyssan (2021)

Par un étonnant dispositif esthétique, ce film fait revivre l'insurrection qui a bouleversé Paris pendant deux mois en 1871. Raphaël Meyssan propose une adaptation animée de son roman graphique éponyme, réalisé à partir de milliers de gravures collectées dans des journaux et des livres de l'époque. Une douzaine de comédiens de choix prêtent leur voix aux personnages. Parmi eux, Denis Podalydès, André Dussollier, Sandrine Bonnaire, Jacques Weber, Félix Moati et Yolande Moreau dans le rôle de Victorine. Simon Abkarian est, quant à lui, le narrateur.

Les Damnés de la Commune nous plongent dans la révolution parisienne de 1871, avec les mots et les images de l'époque. Cent cinquante ans après leur publication, les gravures prennent vie. Elles sont l'unique matière de ce film d'animation qui donne à voir l'époque telle qu'elle se voyait elle-même. On découvre la Commune à hauteur femme, à travers le témoignage de Victorine, qui s'engage à cœur perdu dans la révolution. On tremble avec elle, face aux soldats qui s'apprêtent à tirer sur la foule de Montmartre, le 18 mars 1871. On vibre, à ses côtés au milieu de ce peuple qui proclame la Commune sur le parvis de l'Hôtel de Ville, le 28 mars. On s'indigne de ce gouvernement réfugié à Versailles qui refuse de reconnaître les élections et bombarde Paris. On s'enthousiasme avec ces femmes qui se réunissent le soir dans les églises occupées et appellent à défendre la ville et la révolution. On est sidéré par les massacres méthodiques commis par les versaillais durant la Semaine sanglante. On est bouleversé par ces femmes et ces hommes qui ont résisté jusqu'au bout au nom d'un idéal qu'ils pensaient plus grand que leurs propres vies.
Ils ont eu soixante-douze jours pour renverser l'histoire. L'histoire les a emportés. Ce film raconte l'épopée des communards, celle des damnés de la Commune.

 

 

 

 

Propos du réalisateur

[caption id="attachment_12359" align="alignright" width="152"]Affiche de Les Damnés de la Commune, documentaire graphique Dossier de presse en cliquant sur l'image[/caption]

Une œuvre collective qui vu le jour « grâce à l'enthousiasme et au soutien de la productrice Fabienne Servan-Schreiber », souligne encore Raphaël Meyssan.

Mar
19
ven
Debout les damnés de la terre, destins de communards / France Culture / en podcast @ FRANCE CULTURE (Radio France)
Mar 19 2021 @ 10 h 00 min – Mar 18 2022 @ 23 h 59 min

 

[caption id="attachment_12358" align="alignleft" width="103"]Raphaël Meyssan Raphaël Meyssan[/caption]

Victorine Brocher, Eugène Varlin, Marguerite Tinayre, Lucien Henry, Zéphirin Camélinat, ouvriers et ouvrières, artistes, infirmières, barricadières, responsables politiques ou militaires, journalistes, syndicalistes, français ou étrangers : ils et elles sont des milliers à avoir pris part à l'insurrection de la Commune de Paris en 1871. Que leurs noms soient devenus célèbres ou restés anonymes, qu'ils aient péri dans les massacres de la semaine sanglante ou poursuivi des engagements politiques, la Commune a profondément marqué leur vie.

150 ans après ces événements, plusieurs travaux d'histoire font revenir jusqu'à nous le souvenir de celles et ceux qui ont fait la Commune et rendent hommage à ces destins bouleversés. Les damnés de la Commune, film d'animation de Raphaël Meyssan réalisé entièrement à partir de gravures d'époques, nous fait traverser la Commune de Paris à travers les yeux de Victorine Brocher, brancardière du bataillon des enfants perdus, tandis que paraît le Maitron des communards, La Commune de Paris 1871. Les acteurs, l'événement, les lieux, somme impressionnante regroupant des centaines de notices biographiques.
Qui étaient les communards ? Où retrouver la mémoire de ces vies prises dans l'Histoire ? Et comment ces milliers de destins ont-ils été marqués par la Commune ?

Avec Raphaël Meyssan, graphiste et auteur du roman graphique en 3 volumes Les Damnés de la Commune (Éditions Delcourt, 2017,2019) [extrait en illustration] dont il a réalisé une adaptation audiovisuelle diffusée sur Arte pour les 150 ans de la Commune de Paris le 23 mars 2021. 

[caption id="attachment_12356" align="alignleft" width="104"]Jean-Louis-Robert Jean-Louis-Robert[/caption]

[caption id="attachment_12357" align="alignright" width="118"]Michel Cordillot Michel Cordillot[/caption]

Et Jean-Louis Robert, professeur émérite d'histoire à l'Université Paris 1, spécialiste de l'histoire sociale contemporaine, ancien directeur du Centre d'histoire sociale du XXe siècle, président d'honneur des Amies et Amis de la Commune. Il est également président de l'association des Amis du Maitron. Il a dirigé Le Paris de la Commune - 1871 (Belin, 2015) et, avec Claude Pennetier, Édouard Vaillant, de la Commune à l'Internationale (1840-1815) (L'Harmattan, 2016). Jean-Louis Robert est conseillé historique du film de Raphaël Meyssan Les damnés de la commune et co-auteur du scénario de la bande dessinée Rouges estampes, une enquête pendant la commune de Paris ( Éditions Steinkis, 2021)

Et Michel Cordillot, professeur émérite à l'Université de Paris.  Il est le coordinateur du nouveau volume du Maitron, La Commune de Paris 1871. Les acteurs, l'événement, les lieux (Éditions de l'atelier, 2021) et auteur d'Aux origines du socialisme moderne : la première Internationale, la Commune de Paris, l'exil (Éditions de l'atelier, 2010), d'Eugène Varlin, internationaliste et communard (Spartacus Éditions, 2016).