On peut encore signer

 

La FEEL1 a déci­dé avec ses asso­cia­tions adhé­rentes de deman­der à un maxi­mum d’Euréliens d’envoyer une lettre au pré­sident de la République (de pré­fé­rence entre le 17 et le 19 février, mais il est aus­si pos­sible de le faire après). Le modèle de lettre, qui peut être per­son­na­li­sé par chacun·e,  porte la demande d’une ren­contre avec un ‘’déci­sion­naire politique’’ :

Être reçues par un déci­sion­naire politique ”

 

« Je sol­li­cite votre inter­ven­tion afin que nous soyons enfin écou­tés et que les repré­sen­tants des asso­cia­tions soient reçus par votre Ministre char­gé des Transports. En effet, à la suite d’une demande des Associations, le pre­mier Ministre les a diri­gées vers le Ministre des Transports, ce qui est tout à fait  com­pré­hen­sible en cette période dif­fi­cile. Mais, le Ministre Djebbari ren­voie les Associations vers son Directeur des Infrastructures. Les Associations sou­haitent être reçues par un déci­sion­naire poli­tique qui pour­ra entendre les argu­ments des citoyens pour lui per­mettre de reve­nir sur une  déci­sion minis­té­rielle de plus de 10 ans, com­plè­te­ment dépas­sée aujourd’hui. » [Voir et télé­char­ger la lettre modi­fiable ici]

Un pro­jet daté 

 

Pour rendre  cette action plus visible, un ren­dez-vous avez été don­né pour un pos­tage col­lec­tif au Boullay-Mivoye, mi par­cours sym­bo­lique de la liai­son rou­tière Le Havre-Orléans. Trente per­sonnes, sym­pa­thi­santes ou membres des 10 asso­cia­tions qui consti­tuent la FEEL, étaient pré­sentes sous un ciel nua­geux et ven­teux qui s’est trans­for­mé en pluie sou­te­nue au moment même où les oppo­sants à la mise en conces­sion auto­rou­tière ont dépo­sé leurs lettres dans la boîte de la Poste. Il en fau­dra bien plus pour décou­ra­ger celles et ceux qui, depuis plus de dix ans, bataillent contre ce pro­jet, obso­lète dans le contexte des exi­gences de pré­ser­va­tion de la planète.

________

  1. Fédération Environnement Eure et Loir. Elle publie un bul­le­tin men­suel. Pour lire le der­nier numé­ro, cli­quer ici.