Calendrier

Avr
7
ven
Pour sauver nos Retraites / Café populaire / Bar Le Marigny / Chartres / 7 avril / 20 h. @ CHARTRES - Brasserie Le Marigny
Avr 7 @ 20 h 00 min

Laura Cazalot-Duquesne est conseillère parlementaire - Groupe LFI-Nupes.

[caption id="attachment_21171" align="aligncenter" width="331"]Laura Cazalot-Duquesne [portrait] Laura Cazalot-Duquesne [capture Linkedin][/caption]

La France Insoumise Cafés populaires Retraites 7 avril [Affiche]

Mai
2
mar
Décroissance et entreprenariat, vivre mieux avec moins / Débat / Le Marigny / 2 mai / 20 h. 30 @ CHARTRES - Brasserie Le Marigny
Mai 2 @ 20 h 30 min

Chartres Écologie communique :

"À titre exceptionnel, en raison de l'indisponibilité de deux intervenants à la date initialement prévue du 25 avril, le désormais traditionnel rendez-vous du Marigny à Chartres aura lieu le 2 mai, 20h30.
Le titre exact du débat est "Décroissance et entreprenariat, vivre mieux avec moins".

 

Chartres-Écologie Mardis citoyens [Flyer-Affiche]

Mai
3
mer
Non à l’A154 et ses nuisances / Débat / Salle des Fêtes / Garnay / 3 mai / 19 h. 30 @ GARNAY - Salle des Fêtes
Mai 3 @ 19 h 30 min

L'ASCVEG invite le collectif Non A154 / A120 à une rencontre-débat le 3 mai à 19 h. 30 à la Salle des Fêtes de Garnay autour des inquiétudes suivantes :

  • Défilé des poids lours
  • Péage entre Dreux et Chartres
  • Impact environnemental

ASCVEG Garnay A154 [dessin 1]

Mai
4
jeu
Indiens Kogis, une sagesse ancestrale / Conférence-Débat / Amphithéâtre / Lycée Rotrou / Dreux / 4 mai / 18 h. 30 @ DREUX - Lycée Rotrou
Mai 4 @ 18 h 30 min
Juin
3
sam
Émile Zola écrit “La Terre” par Philippe Lipchitz / Médiathèque / Nogent-le-Roi / 3 juin / 15 h. @ NOGENT-LE-ROI - Médiathèque La P@renthèse
Juin 3 @ 15 h 00 min

SAMEDI 3 JUIN

15 HEURES

MEDIATHEQUE DE NOGENT-LE-ROI

58 rue Eugène Mesquite

 

«ÉMILE  ZOLA ÉCRIT LA TERRE »

 

Le 29 mai 1887, paraissait dans Gil Blas le premier épisode du nouveau roman des Rougon - Macquart Histoire naturelle et sociale sous le second empire : La Terre. Le scandale fut immédiat. Des tombereaux d'insultes et d'ordures sont déversés sur Emile Zola.

C'est sept ans avant que n'éclate l'Affaire Dreyfus. Le 13 janvier 1898, le romancier signait dans l'Aurore un article dont le titre J'accuse est passé à l'Histoire. Le retentissement est immense on en appelle à la mise à mort de Zola.

Il était tentant de mettre ces deux scandales en miroir.

Habitant près de Romilly-sur-Aigre, l'auteur de ce livre se devait de se rendre sur les lieux mêmes du drame, entreprenant un pèlerinage zolien.

Zola écrit La Terre Philippe Lipchitz

Juin
9
ven
Réunion publique / A154-A120 / Salle polyvalente / Prunay-le-Gillon / 9 juin / 19 h. 30 @ PRUNAY-LE-GILLON - Salle polyvalente
Juin 9 @ 19 h 30 min
Juin
27
mar
Pour une agglo écologique et humaniste / Débat / Le Marigny / 27 juin / 20 h. 30 @ CHARTRES - Brasserie Le Marigny
Juin 27 @ 20 h 30 min
Sep
29
ven
Une planète, une civilisation / CinéCentre / Dreux / 29 septembre / 19 h. 30 @ DREUX - CinéCentre
Sep 29 @ 19 h 30 min

AVERN logo développé

Logo Ciné Centre Dreux

Une planète, une civilisation [Affiche]

"Une planète, une civilisation"

[caption id="attachment_23057" align="alignright" width="392"]Gaël Derive [portrait] Gaël Derive, réalisateur[/caption]

Un documentaire de Gaël Derive
Après le film, débat en présence du réalisateur

 

Résumé du film :

 

Un Éthiopien, un Népalais, un Kiribatien, un Inuit, un Brésilien, un Bangladais. Le point commun entre toutes ces personnes : faire partie de la grande famille humaine. Nous sommes tous de la même nation, de la même civilisation. La rencontre de ces six hommes et femmes nous fournit une vue d'ensemble du mode de vie au sein des diverses conditions climatiques que l'on rencontre sur la planète (équatoriale, semi-aride, montagne, mousson, océanique, polaire).
C'est l'occasion d'aborder les problématiques actuelles - l'agriculture, l'alimentation - mais aussi l'avenir. L'enjeu est gigantesque : assurer la sécurité alimentaire de tous, tout en préservant le climat et les écosystèmes. Sachant que nous serons 2 milliards d'humains supplémentaires d'ici 2050, au sein de conditions climatiques qui se modifient rapidement. Chaque rencontre sonne comme un témoignage unique, apportant des bouts de réponse précieux : qu'est ce que le climat ? Quel lien existe-t-il véritablement entre les Hommes et le climat ? Quel changement attend notre civilisation dans le cadre du dérèglement climatique global qui s'installe aujourd'hui rapidement ?
Quelle civilisation souhaitons-nous ?

 

La bande annonce

 

 

Le mot du réalisateur

 

L'humanité se développe au sein de diverses conditions climatiques à la surface de la planète (climat équatorial, semi-aride, de mousson, de montagne, océanique ou polaire). Sous chaque climat, le quotidien des hommes (l'agriculture, l'alimentation, l'eau potable) dépend directement des conditions climatiques, de l'évolution des températures et de la pluie, à travers aussi l'apparition des sécheresses et des inondations. Quel lien existe véritablement entre le climat et les humains ?

Le changement climatique s'installe partout à travers le monde. Personne n'est immunisé, au Sud comme au Nord. Ce n'est pas un seul souci environnemental qui affecterait seulement l'ours polaire, mais un problème qui touche les besoins fondamentaux des humains (l'agriculture, l'alimentation, l'eau potable) et les grandes questions de société (les migrations, les conflits, la paix mondiale). Comment se décline localement le changement climatique sur la planète ?

Gaël Derive

LES PARTENAIRES OFFICIELS

Le film a été réalisé en partenariat avec OXFAM (organisation de solidarité internationale qui travaille dans une centaine de pays pour trouver des solutions durables à la pauvreté, les injustices, les inégalités) et l'OMM (organisation météorologue mondiale, institution spécialisée de l'ONU qui fait autorité pour tout ce qui concerne le climat).

Sep
30
sam
La ménopause, c’est pas la mort… c’est encore l’amour ! / Conférence gesticulée / Salle des Fêtes / Brunelles / 30 septembre / 19 h. @ BRUNELLES - Salle des Fêtes
Sep 30 @ 19 h 00 min

La ménopause, c'est pas la mort [Soirée]

[caption id="attachment_23184" align="aligncenter" width="574"]Les Sacrées Vieilles [Photo Axelle Rioulte] Les sacrées vieilles [Photo Axelle Rioulte][/caption]

La Ménopause, c'est pas la mort [Affiche]

 

 

 

 

La Collective organise dans le prolongement de cette conférence gesticulée un atelier ouvert aux femmes le lendemain matin (dimanche 1er octobre) de 9 h. à 11 h. sur le même sujet avec la participation de trois membres du groupe Les sacrées vieilles.

Vous pourrez vous inscrire lors de la soirée ou par courriel à contact@lacollective.fr

Oct
11
mer
L’avortement, un droit toujours en danger / Lycée Rémi-Belleau / 11 octobre / 15 h. 15 @ NOGENT-LE-ROTROU - Salle audiovisuelle
Oct 11 @ 15 h 15 min

Conférence au Circonflexe Nogent-le-Rotrou L'Avortement en danger par Dr Hatem-Kantzer

 

Ghada Hatem-Gantzer, chercheuse et gynécologue-obstétricienne, est une combattante dévouée à la cause des femmes et des enfants. Elle a fondé en 2016 la Maison des Femmes de Saint Denis, première structure en France à offrir une prise en charge globale des femmes victimes de violences et de l'excision. Ses actions multiples en faveur de la PMA, de l'information des médecins, autour de l'IVG, en ont fait une militante de premier plan qui sillonne les établissements scolaires pour mieux informer la jeunesse et la sensibiliser aux questions de sexualité et de violence.
Au moment où la Cour Suprême des Etats-Unis remet en cause la liberté des femmes à pouvoir avorter, le danger est planétaire de revenir sur des avancées majeures que la France aurait tort de penser définitivement acquises.

Avorter, un droit en danger Ghada Hatem 1ère de couverture Avorter, un droit en danger Ghada Hatem 4e de couverture

 

Le public extérieur au lycée est invité à venir participer à cette rencontre, mais il vous faudra vous inscrire nominativement auprès du Circonflexe, (02 37 49 7090) pour que votre nom soit signalé à l'accueil de l'établissement. Dernier délai le 7 Octobre.

Mai(s) Pourquoi [Logo]

 

Ghada Hatem-Gantze

Oct
20
ven
”Tu nourriras le monde” / CinéParadis / Chartres / 20 octobre / 20 h. / Débat avec Marc Dufumier @ CHARTRES - Les Enfants du Paradis
Oct 20 @ 20 h 00 min

Logo lumineux Les Enfants du paradis

 

COMPA [logo noir]Logo AlimenTERRE

Tu nourriras le monde [Affiche]

"Tu nourriras le monde"Les réalisateurs de Tu_nourriras_le_monde

Un film de Nathan Pirard et Floris Schruijer (2022)

 

Présentation du documentaire

Ce documentaire retrace l'histoire agricole d'une région céréalière française où se pratique une agriculture particulièrement intensive, la Champagne crayeuse. Pour comprendre les origines des crises sociales et environnementales auxquelles les campagnes de cette région sont aujourd'hui confrontées, les réalisateurs de Tu nourriras le monde nous emmènent à la rencontre de ses céréaliers. A travers le récit de leurs histoires personnelles, peu à peu se reconstruit le fil des politiques agricoles des 70 dernières années, et leur impact sur nos campagnes.

La bande annonce

Marc Dufumier Chérisy 2016Débat avec Marc Dufumier, après la projection

 

 

 

Marc Dufumier est agronome, professeur émérite à Agroparistech.

Retrouvez le compte rendu d'une précédente intervention de Marc Dufumier en Eure-et-Loir :

 

 

Compte rendu Conférence M.Dufumier Agriculture biologique Cherisy 2016

Nov
7
mar
La Rhétorique de la haine / Conférence gesticulée et théâtralisée / Lycée Marceau / Chartres / 7 novembre / 19 h. 30 @ CHARTRES - Lycée Marceau
Nov 7 @ 19 h 30 min

Conférence gesticulée et théâtralisée

 

[caption id="attachment_16293" align="alignleft" width="246"]Le venin dans la plume: Édouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République Gérard Noiriel et Martine Derrier[/caption]

Cette conférence gesticulée et théâtralisée est centrée sur les discours publics qui alimentent la haine de l'Autre. Elle met en scène un personnage imaginaire qui réussit à s'imposer comme un polémiste célèbre en développant un discours de haine focalisé sur un ennemi imaginaire. Le recours à la fiction permet de prendre du recul par rapport à l'actualité afin de focaliser l'attention du public sur les facteurs qui entrent en jeu dans la fabrication d'une croyance collective ; transformant ainsi une minorité en « problème » au détriment de toute argumentation rationnelle. Le spectacle est aussi une réflexion sur le métier d'historien et les problèmes auxquels il se heurte quand il veut combattre ces discours de haine en s'appuyant sur son savoir.

L'humour, la dérision, l'ironie sont mobilisés pour inciter le spectateur à réfléchir et à s'interroger sur lui-même.

Le spectacle alterne des jeux de rôle sous forme dialoguée, des lectures et projections de documents d'époque, des chansons populaires, reprises en chœur. Le public est invité à participer et à animer le débat qui occupe la seconde partie de la soirée.

 

Qui est Gérard Noiriel ?

 

Gérard Noiriel est un historien français, l'un des pionniers de l'histoire de l'immigration en France.

Après sa maîtrise, il décide de passer l'agrégation d'histoire; il devient alors enseignant dans le secondaire, puis effectue son service militaire comme coopérant en République populaire du Congo, pendant deux ans.

Gérard Noiriel conduit des recherches sur la socio-histoire de l'État-nation et de l'immigration. Il travaille également sur les rapports entre sciences sociales et pratiques culturelles, à partir de l'exemple du spectacle vivant.

Le Venin dans la plume Gérard Noiriel [couverture]Parallèlement à sa carrière universitaire, il participe à l'élaboration d'une série d'une quarantaine de documentaires historiques (« Racines ») diffusée sur FR3 en 1990-1991, et évoquant l'apport des immigrés à l'histoire de France.

Directeur d'études à l'EHESS depuis 1994, il est aussi co-directeur de la collection « Socio-histoires » des éditions Belin, co-fondateur de la revue de sciences sociales Genèses et de la revue Histoire et Sociétés.

Il a également été membre du conseil scientifique de la Cité nationale de l'histoire de l'immigration, avant d'en démissionner en mai 2007 avec 7 autres universitaires, pour protester contre la création par Nicolas Sarkozy d'un ministère associant la question de l'immigration et de l'identité nationale. Peu après sa démission, il fait paraître un essai, "À quoi sert l' identité nationale" (Agone, 2007).

En 2019, il publie "Le Venin dans la plume : Édouard Drumont, Éric Zemmour et la part sombre de la République" (La Découverte).

Réthorique de la haine [Affiche]

Nov
13
lun
Quelle santé au travail dans les TPE / Conférence-Débat / Salle S.Signoret / Nogent-le-Rotrou / 13 novembre / 18 h. @ NOGENT-LE-ROTROU - Salle Simone-Signoret
Nov 13 @ 18 h 00 min


[caption id="attachment_23684" align="alignleft" width="147"]Fanny Darbus Fanny Darbus[/caption]
[caption id="attachment_23683" align="alignright" width="171"]Émilie Legrand Émilie Legrand[/caption]

Deux sociologues Fanny DARBUS de l'Université de Nantes et Émilie LEGRAND de l'Université du Havre viendront présenter les résultats de leur travail qui a  fait l'objet d'un livre aux éditions érès :

 

 

Santé et travail dans les TPE

S'arranger avec la santé, bricoler avec les risques

 

Santé et travail dans les TPE [couverture]Résumé du livre : « Small is beautiful » ? Ferait-il vraiment mieux vivre et bon vivre dans les toutes petites entreprises ? Les auteures explorent sur le terrain l'articulation entre santé et travail au sein de TPE comptant moins de 10 salarié.es dans les secteurs de la coiffure, de la restauration et du bâtiment.

La statistique publique montre que la santé des salarié.es des TPE tend à être meilleure qu'ailleurs alors même que la présence de risques professionnels et de pénibilités y est plus forte, et que la prévention y est très peu développée. C'est ce que l'on peut appeler le paradoxe des TPE. L'enjeu de ce livre est d'en démêler les fils en s'intéressant à la manière dont dirigeant.es et salarié.es gèrent au quotidien les problèmes de santé et de travail.

Qu'il s'agisse des pratiques de prévention "maison" ou des troubles de santé, ces deux phénomènes passent bien souvent sous les radars des institutions et de la connaissance scientifique. L'enquête donne à voir les ficelles et les arrangements à l'œuvre pour tenir malgré tout, mais au prix de la santé des salariés et des patrons de TPE.

Conférence 13-11-2023 TPE Santé au travail Nogent-le-Rotrou [tract]

Nov
15
mer
Jean Moulin, sa mémoire en E&L / Lycée Rémi-Belleau / 15 novembre / 14 h. 30 @ NOGENT-LE-ROTROU - Salle audiovisuelle
Nov 15 @ 14 h 30 min
Nov
21
mar
De la fourche à la fourchette… Non, l’inverse ! / Conférence gesticulée / Châteaudun / Théâtre / 21 novembre / 20 h. 30 @ CHÂTEAUDUN - Théâtre
Nov 21 @ 20 h 30 min

Finalisée début 2019 et jouée activement depuis (plus de 150 fois), cette conférence gesticulée permet de présenter les constats et réflexions qui mènent à la nécessité de construire une démocratie dans notre alimentation en suivant le parcours de Mathieu, agronome engagé personnellement et professionnellement pour la souveraineté alimentaire et la transformation des systèmes de production agricole et alimentaires. Dans cette conférence gesticulée, Mathieu Dalmais vient présenter avec chansons, liens entre alimentation et santé et perspectives historiques sur l'instrumentalisation de l'alimentation, sa rencontre avec le sujet du droit à l'alimentation au sein de la Confédération paysanne et la façon dont ça a bousculé sa manière d'envisager la nécessaire transformation de notre agriculture.

Mathieu Dalmais Dela fourche à la fourchette...Non l'inverse [Photo 2]

« De la fourche à la fourchette » est un slogan classique, parmi d'autres comme « de la terre à l'assiette », « du champ à la table », des circuits courts alimentaires : ces alternatives de distributions qui visent à relocaliser la production et la consommation alimentaire, et parfois plus - produire plus écologiquement, mieux rémunérer la production agricole. Une urgence face aux désastre du complexe agro-industriel !
« Non ! L'inverse ! » insiste sur la prise de conscience de l'auteur de l'incapacité de ces circuits à généraliser la transformation nécessaire de notre système agricole et alimentaire et de la nécessité de réfléchir à l'inverse, en partant de celles et ceux qui mangent, de tout le monde, pour piloter un autre fonctionnement agricole et alimentaire.

Mathieu Dalmais Dela fourche à la fourchette...Non l'inverse [Photo 1]

Mathieu Dalmais Dela fourche à la fourchette...Non l'inverse [Photo 4]

Pour en savoir un peu plus...

Alors que les désastres écologiques, économiques et sociaux d'une agriculture industrielle ne sont plus à démontrer, les initiatives pour produire, transformer et consommer autrement fleurissent, des plus intéressantes aux plus détestables - mais bien trop souvent réservées à une partie seulement de la population. Les tenants de l'agriculture industrielle argumentent qu'elle est nécessaire pour nourrir les pauvres, et se réjouissent de l'existence d'alternatives éthiques juteuses, instaurant une dualisation des modèles agricoles et alimentaires qui ne remet nullement en cause leur système.

Mathieu Dalmais Dela fourche à la fourchette...Non l'inverse [Photo 3]À l'autre bout de la chaîne, l'aide alimentaire, indispensable pour éviter que les plus précaires ne meurent de faim, est construite comme un soutien financier et idéologique à l'agriculture industrielle, privant ainsi du droit à l'alimentation - bien différent du droit à être nourri - plus de 7 millions de personnes en France. Et au delà des destinataires de produits de l'aide alimentaire, c'est 40% de la population française qui se sert la ceinture et se déclare insatisfaite de son alimentation.

Pour une sécurité sociale de l'alimentation ?

Il est urgent de penser comment généraliser l'accès de tous et toutes à une alimentation de qualité et choisie, comment orienter démocratiquement notre système agricole et alimentaire, sans quoi toute transformation du monde agricole est impossible, et sans quoi nous mangeons mal dans un pays riche, sans pouvoir choisir notre nourriture ! La conférence fait un retour sur les réflexions qui ont amené au lancement du projet de Sécurité sociale de l'alimentation à partir de 2017 et ses multiples rebonds depuis.

 

Mathieu Dalmais

[caption id="attachment_23604" align="alignright" width="144"]Mathieu Dalmais Mathieu Dalmais[/caption]

 

Agronome engagé, Mathieu oriente son parcours autour de l'idéal démocratique de souveraineté alimentaire. Membre de différentes associations de solidarité internationale et d'alternatives agricoles, engagé syndicalement, il prolonge également ce militantisme dans son parcours professionnel au sein d'associations et de syndicats pour une transformation sociale.
Après une première conférence gesticulée "Vous êtes l'élite de l'élite de l'élite de la France - Pourquoi je refuse mon diplôme d'ingénieur" qui propose une déconstruction de l'institution école d'ingénieur - pourquoi il est normal que cette institution forme les cadres du système agro-industriel que l'on combat ! - Mathieu présente aujourd'hui un second sujet : témoigner sa prise de conscience de l'importance de proposer un accès pour toutes et tous à une alimentation de qualité et des mécanismes de démocratie alimentaire pour mettre fin aux désastres économiques, sociaux et écologiques du système agro-indutriel.

Nov
26
dim
De la fourche à la fourchette… Non, l’inverse ! / Conférence gesticulée/ COMPA / Chartres / 26 novembre / 15 h. @ CHARTRES - Le Compa [Conservatoire de l'agriculture et des pratiques agricoles]
Nov 26 @ 15 h 00 min

Finalisée début 2019 et jouée activement depuis (plus de 150 fois), cette conférence gesticulée permet de présenter les constats et réflexions qui mènent à la nécessité de construire une démocratie dans notre alimentation en suivant le parcours de Mathieu, agronome engagé personnellement et professionnellement pour la souveraineté alimentaire et la transformation des systèmes de production agricole et alimentaires. Dans cette conférence gesticulée, Mathieu Dalmais vient présenter avec chansons, liens entre alimentation et santé et perspectives historiques sur l'instrumentalisation de l'alimentation, sa rencontre avec le sujet du droit à l'alimentation au sein de la Confédération paysanne et la façon dont ça a bousculé sa manière d'envisager la nécessaire transformation de notre agriculture.

Mathieu Dalmais Dela fourche à la fourchette...Non l'inverse [Photo 2]

« De la fourche à la fourchette » est un slogan classique, parmi d'autres comme « de la terre à l'assiette », « du champ à la table », des circuits courts alimentaires : ces alternatives de distributions qui visent à relocaliser la production et la consommation alimentaire, et parfois plus - produire plus écologiquement, mieux rémunérer la production agricole. Une urgence face aux désastre du complexe agro-industriel !
« Non ! L'inverse ! » insiste sur la prise de conscience de l'auteur de l'incapacité de ces circuits à généraliser la transformation nécessaire de notre système agricole et alimentaire et de la nécessité de réfléchir à l'inverse, en partant de celles et ceux qui mangent, de tout le monde, pour piloter un autre fonctionnement agricole et alimentaire.

Mathieu Dalmais Dela fourche à la fourchette...Non l'inverse [Photo 1]

Mathieu Dalmais Dela fourche à la fourchette...Non l'inverse [Photo 4]

Pour en savoir un peu plus...

Alors que les désastres écologiques, économiques et sociaux d'une agriculture industrielle ne sont plus à démontrer, les initiatives pour produire, transformer et consommer autrement fleurissent, des plus intéressantes aux plus détestables - mais bien trop souvent réservées à une partie seulement de la population. Les tenants de l'agriculture industrielle argumentent qu'elle est nécessaire pour nourrir les pauvres, et se réjouissent de l'existence d'alternatives éthiques juteuses, instaurant une dualisation des modèles agricoles et alimentaires qui ne remet nullement en cause leur système.

Mathieu Dalmais Dela fourche à la fourchette...Non l'inverse [Photo 3]À l'autre bout de la chaîne, l'aide alimentaire, indispensable pour éviter que les plus précaires ne meurent de faim, est construite comme un soutien financier et idéologique à l'agriculture industrielle, privant ainsi du droit à l'alimentation - bien différent du droit à être nourri - plus de 7 millions de personnes en France. Et au delà des destinataires de produits de l'aide alimentaire, c'est 40% de la population française qui se sert la ceinture et se déclare insatisfaite de son alimentation.

Pour une sécurité sociale de l'alimentation ?

Il est urgent de penser comment généraliser l'accès de tous et toutes à une alimentation de qualité et choisie, comment orienter démocratiquement notre système agricole et alimentaire, sans quoi toute transformation du monde agricole est impossible, et sans quoi nous mangeons mal dans un pays riche, sans pouvoir choisir notre nourriture ! La conférence fait un retour sur les réflexions qui ont amené au lancement du projet de Sécurité sociale de l'alimentation à partir de 2017 et ses multiples rebonds depuis.

 

Mathieu Dalmais

[caption id="attachment_23604" align="alignright" width="144"]Mathieu Dalmais Mathieu Dalmais[/caption]

 

Agronome engagé, Mathieu oriente son parcours autour de l'idéal démocratique de souveraineté alimentaire. Membre de différentes associations de solidarité internationale et d'alternatives agricoles, engagé syndicalement, il prolonge également ce militantisme dans son parcours professionnel au sein d'associations et de syndicats pour une transformation sociale.
Après une première conférence gesticulée "Vous êtes l'élite de l'élite de l'élite de la France - Pourquoi je refuse mon diplôme d'ingénieur" qui propose une déconstruction de l'institution école d'ingénieur - pourquoi il est normal que cette institution forme les cadres du système agro-industriel que l'on combat ! - Mathieu présente aujourd'hui un second sujet : témoigner sa prise de conscience de l'importance de proposer un accès pour toutes et tous à une alimentation de qualité et des mécanismes de démocratie alimentaire pour mettre fin aux désastres économiques, sociaux et écologiques du système agro-indutriel.

Fév
10
sam
Le camp de Voves 1942–1944 / Conférence de Étienne Égret / Salle socio-culturelle / La Ferté-Vidame / 10 février / 15 h. 30 @ LA FERTÉ-VIDAME - Salle socio-culturelle
Fév 10 @ 15 h 30 min – 17 h 00 min


[caption id="attachment_6458" align="alignleft" width="267"]Voves 1942-1944, un camp en Eure-et-Loir [Couverture] Le livre qui inspire la conférence[/caption]

De 1942 à 1944 des centaines de détenus ont été parqués à Voves dans un camp géré d'abord par les Allemands puis par les gendarmes et policiers français de Vichy sur l'instigation de Pierre Lenaube, préfet pétainiste d'Eure et Loir.
Ces détenus ne sont pas tous des "politiques" raflés par les gendarmes français. Ils côtoient des délinquants, condamnés pour des larcins plus ou moins graves. Des commandos de travail sont organisés par l'Administration pénitentiaire et vont permettre aux résistants détenus d'investir ces unités dans le but de préparer à terme des évasions plus ou moins spectaculaires.
L'évasion dans la nuit du 5 au 6 mai 1944 concernera 42 résistants choisis par la "direction politique du camp" et organisés par le parti communiste. Ils s'évadent par un tunnel de 148 mètres de long, patiemment creusé à la barbe des gardiens afin de permettre aux évadés de rejoindre la résistance à l'extérieur. Pris en charge par un réseau d'accueil dès leur sortie, ils sont ensuite répartis un peu partout en France pour reprendre le combat anti-nazi.
Les Allemands, furieux de cet échec commis par l'administration française vont liquider le camp en déportant la totalité des détenus vers Neuengamme d'où très peu n'en reviendront. Conférence ouverte à tous le 10 février 2024 à 15h30 à La Ferté-Vidame, salle socio-culturelle (derrière la mairie, parking).
Un verre de l'amitié conclura cette manifestation. Camp-de-Voves [Photo collection CEDREL]

Fév
21
mer
Enjeux et Impacts des plateformes logistiques / Débat avec Charles Fournier / Salle paroissiale / La Ferté-Bernard / 21 février / 18 h. 30 @ LA FERTÉ-BERNARD - Salle paroissiale
Fév 21 @ 18 h 30 min

Le groupe GLP qui construit dans le monde entier des plateformes logistiques, prévoit l'implantation de deux entreprises sur la zone du Coutier à Cherré-Au (Sarthe) sur 33 hectares, à la sortie de l'autoroute A11.

Une association de préservation de l'environnement dans l'Huisne sarthoise s'est constituée à cette occasion (HSE) et dénonce « les risques de l'artificialisation des sols pour le réchauffement climatique et la préservation de la biodiversité » et un modèle économique « à l'ancienne. Les aspects négatifs sont plus importants que les points positifs. Cette bétonisation accentuera le réchauffement climatique». Ce projet « va à l'encontre de ce qui doit être fait à l'heure où il faut lutter contre le réchauffement climatique. En plus il y aura une circulation qui est estimée à 600 camions par jour.»

Une conférence qui devrait intéresser au-delà de cette région limitrophe de l'Eure-et-Loir où de nombreuse plateformes sont déjà implantées ou en projet.

[caption id="attachment_24588" align="aligncenter" width="800"]Banderole éphémère sur le site du Coutier à Cherré-Au Banderole éphémère sur le site du Coutier à Cherré-Au[/caption]

 

ASSOCIATION HUISNE SARTHOISE ENVIRONNEMENTS (HSE)

 

Conférence / Débat

 

Enjeux et Impacts des plateformes logistiques

 

Mercredi 21 Février - 18 h 30 

 

avec Charles Fournier - Député Les Écologistes

Co-Rapporteur d'une mission parlementaire  sur les incidences des grands entrepôts de plateformes logistiques

 

Salle Paroissiale - Impasse Jean Courtois - La Ferté-Bernard 

 

Entrée libre

 

Contact Info : hse72@protonmail.com

https://www.facebook.com/profile.php?id=61554758452734

Avr
15
lun
Jeunes et violence : Prévenir Agir ensemble / Lycée Silvia-Monfort / Luisant / 15 avril / 18 h. 30 @ LUISANT - Lycé S
Avr 15 @ 18 h 30 min

Cliquez sur le document pour télécharger le PDF correspondant

 

Notez bien que pour assister à cette échange, vous devez vous inscrire par l'email suivant : presidente-r.milet@ligue28.org

Rencontre-La-lumiere-de-lespoir Les jeunes et la violence-15-avril-2024_1 Rencontre-La-lumiere-de-lespoir Les jeunes et la violence-15-avril-2024_2

Avr
17
mer
Faire la paix avec la terre” / Conférence de P.Degeorges / Lycée Rotrou / Dreux / 17 avril / 19 h. @ DREUX - Lycée Rotrou
Avr 17 @ 19 h 00 min

Présentation de la conférence par l'AVERN

L'acceptation d'une commune condition terrestre de tout le vivant possède un très fort potentiel de transformation pour les sociétés contemporaines. Elle requiert notamment de ne plus penser aux autres vivants, de façon extérieure et abstraite, selon la logique guerrière, la rareté, comme à des concurrents à éliminer, des éléments à contrôler ou des ressources à exploiter. Elle encourage au contraire la recherche de la coopération et la cohabitation comme moteur d'un art politique de « ressourdre », qui génère de l'invention dans tous les domaines (logement, éducation, alimentation, mobilité, etc.) pour préserver ou restaurer l'habitabilité à long terme de la Terre.

AVERN Conférence Degeorges [Affiche]